Partagez | 
 

 Twilight Children : le contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Revolution

Créateur de toutes choses
Créateur de toutes choses
avatar


Nombre de messages : 254
Points Compétences : 34


Identité
Métier: Dieu Tout-Puissant
Âge: Éternel
ID :

MessageSujet: Twilight Children : le contexte   Mer 5 Jan - 17:54

Le Contexte

de Twilight Children


En quelques mots...

Nous sommes en l'an de grâce 2075. L'Empereur William II, de son vrai nom Guillaume Javelin, est à la tête de l'Empire de Linéa depuis sept ans. Cet état est le plus puissant du monde, et n'a acquis son statut d'empire qu'un peu moins d'un siècle plus tôt.
L'Empire de Linéa est à la pointe de la technologie et de la modernité. Un modèle pour le monde entier, et toutes les autres nations qui n'aspirent qu'à lui ressembler. Ses habitants sont heureux, jouissent de droits et de devoirs, aiment leur souverain...
Et pourtant...
Pourtant, quelques uns sont mécontents. Souvent, ce sont les érudits, les écrivains, historiens, avocats parfois. Ils flairent le problème, dans ce pays trop parfait. Nous avons l'air d'être libre, d'être en démocratie, mais le culte impérial, et les lois exigeant couvre-feu et patrouilles régulières dans les rues mettent la puce à l'oreille. Sans parler de la ségrégation contre les Draiochtans, ces personnes qui manifestent des capacités étranges, comme celle de déplacer les objets sans les toucher ou faire pousser des plantes n'importe où en un temps record. Cette communauté fut la première à protester, à se dresser contre l'autorité, mais ces résistants au régime, ou plutôt terroristes comme les appellent les journaux, ne sont pas spécialement populaires.
Les opinions sont partagées. Entre l'ordre et la paix, prônés par l'Empire et ce à n'importe quel prix, d'un côté, et la liberté et l'égalité de l'autre, il est difficile de choisir. Et beaucoup de personnes préfèrent garder le silence, vivant passivement une petite vie, bien au chaud, dans le régime en place.
Et puis, il y en a encore d'autres, qui se cachent beaucoup plus sûrement que les autres. Ils cherchent le pouvoir, et sont prêt à tout pour s'en emparer ; et faire tomber l'Empereur n'est pas une option. Partisans apparents de la démocratie, ils se font entendre par les mêmes attentats que les terroristes, et on leur attribue souvent ces derniers à tort. Dans l'ombre, ils agissent... Par la politique. Car, au milieu de cette dictature latente, un Parti émerge, lentement. Ils ne disent pas ouvertement proclamer la démocratie, ils ne dévoilent pas leurs idées concrètes encore. Mais ils gagnent, peu à peu, une importance grandissante.
Bien des choix s'offrent à vous. Attention, certains choix sont irrévocables, et la mort peut vous attendre au moindre tournant.

Aurez-vous le courage de suivre vos convictions ?



___________________________


Dernière édition par Revolution le Dim 8 Mai - 14:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.twilight-children.net
Revolution

Créateur de toutes choses
Créateur de toutes choses
avatar


Nombre de messages : 254
Points Compétences : 34


Identité
Métier: Dieu Tout-Puissant
Âge: Éternel
ID :

MessageSujet: Re: Twilight Children : le contexte   Mer 5 Jan - 17:59

Ce qu'en dit un livre d'histoire...


En l'an 1980, ce fut alors la guerre la plus terrible qu'il soit, le grand Conflit comme on l'appelle aujourd'hui. Cette guerre est à la base même de l'Empire de Linéa tel qu'on le connaît aujourd'hui, mais aussi la découverte de cette race d'êtres singuliers, ces personnes anormales qui manifestent des capacités hors du commun. Ce fut sans doute la guerre la plus sanglante de toute notre ère ; elle aurait fait plus de deux milliards de morts sur la surface du globe.

Quelques dates à retenir :

  • 1er septembre 1980 : Déclaration de la Guerre à Linéa ; les alliances se déclenchent, le conflit devient vite d'ampleur mondiale.
  • Janvier 1981 : Plusieurs membres d'un journal populaire sont assassinés après avoir publié un article traitant d'anomalies aperçues sur des champs de bataille. On croit à la création d'être artificiels par la science, dotés de capacités exceptionnelles, et on accuse le gouvernement en place d'avoir muselé ces journalistes de manière définitive.
  • 15 mai 1981 : Les élections présidentielles mettent Alexandre Javelin à la tête du pays. Ce dernier adopte immédiatement une politique nouvelle pour la guerre et s'entoure de conseillers forts.
  • 24 juin 1981 : La Loi Javelin I octroie les pleins pouvoirs au président, chose nécessaire pour mieux conduire le pays dans la guerre.
  • 07 avril 1982 : Bataille de Carképolis. Cette bataille durera des mois, et cessera que lorsque la capitale, forte, repoussera ses assaillants. C'est au cours de cette bataille qu'on officialise l'existence de ces êtres aux capacités étranges, communauté à laquelle on donne le nom de Draíochta. Les personnes en faisant partie seront nommés les Draiochtans.
  • Vendredi 13 mars 1983 : Fin de la bataille de Carképolis. En l'honneur de la victoire de ses soldats et de sa nation dans cette bataille, Alexandre Javelin proclame l'avènement de l'Empire de Linéa et devient Alexandre Ier. Son couronnement a lieu le 18 mai de la même année.
  • Juillet 1984 : L'Empire a repoussé ses assaillants jusqu'à ses frontières, avec ses alliés. Mais la guerre continue et les territoires de Linéa s'étendent.
  • D'août 1984 à décembre 1988 : La guerre continue, l'Empire étend sa supériorité.
  • 02 décembre 1988 : Armistice. L'Empire de Linéa sort seul grand vainqueur du Conflit.

C'est à la sortie de cette guerre qu'Alexandre Ier prouve à son peuple bien-aimé la responsabilité de Draiochtans dans la guerre. La Loi Javelin II et ses multiples alinéas met en place des mesures pour nous protéger de ces êtres étranges et violents, et leur donne des lois et des conditions de lois adaptées à leur état.

Quelques pages plus tard...


...st alors qu'en 2067, l'Empereur William II est couronné alors que la famille impériale est en deuil de la mort tragique de son prédecesseur, sa Majesté Lucius I.


___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.twilight-children.net
Revolution

Créateur de toutes choses
Créateur de toutes choses
avatar


Nombre de messages : 254
Points Compétences : 34


Identité
Métier: Dieu Tout-Puissant
Âge: Éternel
ID :

MessageSujet: Re: Twilight Children : le contexte   Jeu 6 Jan - 12:10

Quelques lettres...


Un membre du Réseau Children a écrit:
Le 17 février 2075

Ma chère Julie,

Comme toujours, je te demande de brûler cette lettre dès que tu en auras fini la lecture. Ne la conserve surtout pas, elle te porterait préjudice si ton époux, ou quiconque d'autre mettait la main dessus.

Je voulais te donner quelques nouvelles. J'arrive à en avoir de toi, de temps à autres, en te suivant de loin, parfois. Mais comme toujours, te parler est impossible. Je sais que tu ne comprends pas le choix de ton vieux père. Je sais que tu ne comprends pas ces « terroristes » que j'ai rejoint, comme on nous appelle. Mais je ne t'en demande pas tant. Je te demande simplement de respecter ce choix et de ne pas me renier pour cela. Car je reste un père aimant de sa fille unique, et qui espère qu'elle lui donnera des petits-enfants avant que je ne sois capturé pour mourir en prison, ou pire encore.

Je ne peux pas te parler de beaucoup de choses sur notre mode de vie, sur nos projets. Sache simplement que je vais bien, et que je pense fort à ma famille. J'ai peur, autant pour moi que pour vous, et je n'aspire qu'à une chose : que tes futurs enfants et toi puissiez vivre dans un monde fait de liberté et de respect d'autrui. Je vois le sourire exaspéré sur ton visage, alors que tu lis ces lignes. Tu penses que j'ai perdu la raison, et que je divague dans mes délires. Mais je ne te demanderai pas d'ouvrir les yeux et de voir que nous vivons opprimés dans un pays totalitaire. Non, parce que tu es heureuse ainsi, comme la majorité de notre population. Heureuse dans l'ignorance. Restes-y, pour l'amour des Dieux. Restes-y.

Je me bats pour vous, pour un avenir meilleur. L'Empire estime l'ordre plus important que la liberté. Nous lui prouverons le contraire. Nous vaincrons.

Faites très attention à vous,
Ton père.




Un Citoyen Lambda a écrit:
Le 03 mars 2075

Cher Julian,

Voici quelques temps que tu nous ne donnes plus de nouvelles. Je viens donc en réclamer mon lot, d'autant plus qu'avec ces derniers attentats, nous sommes tout plus inquiets que jamais. Tu as entendu les nouvelles? Une cinquantaine de morts dans le métro, il y a une semaine... J'ose à peine laisser mes enfants aller à l'école. D'autant plus que je suis incapable de leur expliquer pourquoi ces gens font ça, lorsqu'ils le demandent ! À croire qu'ils tuent sans raison... La seule revendication que j'aie pu entendre jusqu'ici concernait une certaine liberté et une cessation totale de la ségrégation. Quelle ségrégation ? Et puis, ne sommes-nous pas libres ? À croire qu'ils ne sont jamais contents. Ce ne sont que des protestataires extrémistes, en fait, qui pensent que la violence est la solution. En attendant, ils nous prennent, nous, honnêtes citoyens, en otage. Si vraiment ils veulent faire la guerre, pourquoi ne pas s'en prendre directement aux hauts fonctionnaires de l'Empire ?

Je ne pense pas qu'il y ait quiconque capable d'expliquer leur point de vue. Nous sommes libres, nous n'avons aucun problème jusqu'à preuve du contraire. Le pays se porte bien, l'économie est fleurissante, et, sans eux, nous jouirions d'un monde de paix !

Et s'il n'y avait que le métro... Sommes-nous en sécurité quelque part ? Voir un représentant de la loi dans la rue me rassure toujours un peu, mais j'en viens à me demander si l'Empire peut quelque chose contre cette vermine. J'ai peur. Tous les jours. Là, j'ai peur de ne pas voir mon époux rentrer. Il devrait être là depuis dix minutes, déjà, et j'ai peur qu'il lui soit arrivé quelque chose.

Donne nous donc de tes nouvelles ! Et porte-toi bien...

Bien à toi,
Marilyn.





Un Soldat Anonyme a écrit:
Le 27 février 2075

Bonjour Maman,

J'ai longtemps hésité à t'écrire cette lettre, et je me demande encore si tu ne vas pas la jeter au feu dès que tu verras le nom de l'expéditeur. Je sais que tu es toujours en désaccord avec mon choix de carrière, mais j'espère que l'inquiétude te fera ouvrir cette enveloppe avec hâte et parcourir ces lignes.

J'ai besoin de t'écrire. De savoir comment tu te portes. Je sais que tu ne vis pas dans la capitale et que cette vermine de terroristes ne fait que très peu d'attentat en province, mais je ne suis pas tranquille. Hier encore, un attentat dans le métro a mobilisé nos forces, et nous avons du sortir des dizaines, que dis-je, des centaines de personnes des décombres ! Les journaux ne rescensent que la cinquantaine de morts, mais ils taisent les centaines de blessés. Je pense que l'Empire se veut rassurant, et ne veut paniquer personne. Pourtant, de mauvaises langues dans nos rangs murmurent que les autorités musèlent les journalistes. Je pense qu'ils ont raison, mais je pense aussi que l'État fait bien, si cela peut éviter un mouvement de panique et maintenir l'ordre dans nos rues.

J'ai peur chaque jour. Je savais à quoi m'attendre en m'engageant, mais, parfois, je doute. J'ai bien sûr peur de nos ennemis, parce qu'ils se cachent – les lâches ! - et qu'ils peuvent frapper n'importe où et n'importe quand. J'ai peur pour ma famille, pour toi. J'ai peur de mes propres supérieurs, qui nous surveillent : il y a quelques jours, ils ont embarqué quelques uns de mon détachement, et on ne les a pas revu depuis. Ils étaient, d'après les rumeurs, soupçonnés de haute-trahison.

Mais ne suis-je pas moi-même un traître à l'Empire, à oser t'écrire mes doutes et mes peurs ? J'ai du embarquer des personnes et les jeter en prison pour moins que ça, lors de mes patrouilles. J'ai fait enfermer des Draiochtans qui n'avaient d'autres torts que d'être nés avec une capacité qui les différencie des autres. Alors, je me demande, au final, si tout cela est juste. Et ces simples questionnements feront peut-être de moi un traître.

Un traître...
Tout bien réfléchi, il vaudrait peut-être mieux que tu ne lises pas mes mots. Ou alors, si tu as quand même le courage d'affronter les démons qui nous ont hantés, s'il te plaît, débarasse-toi de cette lettre. Elle pourrait me condamner à mort... Ou pire.

Je t'aime Maman. Fais attention à toi, méfie-toi de tous ! Derrière chaque visage bienveillant peut se cacher un terroriste, ou un espion cherchant les traîtres à la Nation. Fais attention.

Georges.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.twilight-children.net
Revolution

Créateur de toutes choses
Créateur de toutes choses
avatar


Nombre de messages : 254
Points Compétences : 34


Identité
Métier: Dieu Tout-Puissant
Âge: Éternel
ID :

MessageSujet: Re: Twilight Children : le contexte   Jeu 6 Jan - 13:17

Du côté de la presse...
Un article de la Voix Légale, journal le plus lu de l'Empire.


La Voix Légale, le 27 février 2075



Attentat Mortel dans le Métro

Huit heures. L'heure de pointe, dans le réseau souterrain de Carképolis, notre capitale. C'est aussi l'heure à laquelle des terroristes ont décidé de faire sauter une bombe sur la ligne 7, reliant le quartier nord au centre de la cité – la ligne la plus utilisée du réseau. La bombe a, pour une raison inconnue, réussi à passer les barrages de sécurité, et a explosé aux alentours de huit heures dix, hier matin, faisant une cinquantaine de morts entre l'explosion et le déraillement de la rame. Les secours sont intervenus très rapidement, permettant d'éviter plus de dégâts collatéraux : un bel exemple de l'efficacité des structures d'urgence.
De mauvaises langues accusent des failles et des disfonctionnements dans le système de sécurité, qui aurait permis à une bombe de passer. Ce à quoi le responsable de la sécurité de la ligne 7 rétorque que les caméras ont enregistré tous les mouvements et qu'ils auront tôt fait de capturer le ou les responsables. « Cet incident, déclare-t-il, a eu lieu à cause de Draiochtans, cela ne fait aucun doute. Seul un être capable de se rendre invisible aurait pu passer nos barrages, renforcés à l'heure de pointe. »
L'Empereur aurait fait réunir un conseil d'urgence, se tenant en ce moment-même, pour prendre de nouvelles mesures, afin que ce genre d'évènements ne puissent pas se reproduire. « Il juge cela inadmissible, nous avoue son porte-parole, et est dans une fureur rare. Il affirme que la vie des citoyens a été mise en danger par manque de vigilance, et que cela ne doit se reproduire sous aucun prétexte, dût-il doubler les patrouilles et les contrôles en ville. »
Voici qui est rassurant. Notre Empereur prend toujours notre sécurité à coeur. Nul doute que ce genre d'évènements n'aura plus l'occasion de se reproduire.


Un Discours Perturbant

« Car nous avons besoin de nous sentir plus en sécurité, car notre Empereur s'est sans doute entouré de mauvaises personnes. Voilà ce qu'on peut dire de cet attentat et de ses raisons. Mais nous pouvons changer cela. Nation&Démocratie s'engage à aider à changer tout cela ! Pour reprendre un célèbre homme politique : Yes we can ! »
Les mots de Raphaël Cooper, hier soir, ont dérangé tout autant qu'ils ont suscité le plus vif intérêt parmi la population. Le chef du parti Nation&Démocratie, nouvellement officialisé, n'hésite pas à pointer du doigt les failles du système qui ont fait que les Terroristes ont pu faire tant de morts. Des mots forts dans un discours convaincant. Cooper, ancien membre du gouvernement de sa majesté Lucius Ier, ne cache pas son ambition de retourner dans le gouvernement qu'il avait quitté à la mort de ce dernier. Difficile de savoir si c'est par souci de savoir notre Empereur à l'abri de vautours, ou s'il en est un lui-même...
Il n'en demeure pas moins que son parti grandit, lentement et sûrement. Chaque membre croit en la bienfaisance de Cooper, et prend radicalement sa défense, le qualifiant d'homme bon et honnête qui ne pense qu'au bien-être de l'Empereur et de ses sujets.

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.twilight-children.net
Revolution

Créateur de toutes choses
Créateur de toutes choses
avatar


Nombre de messages : 254
Points Compétences : 34


Identité
Métier: Dieu Tout-Puissant
Âge: Éternel
ID :

MessageSujet: Re: Twilight Children : le contexte   Ven 14 Jan - 11:36

Du côté des lois...
Le texte de la Loi Javelin II.


Article 1 : Est nommée Draiochtan toute personne manifestant des capacités sortant de la normalité, et tentant d'usurper la place des Cinq Dieux.

Article 2 : Tous les Draiochtans doivent se soumettre au recensement dès la manifestation de leur capacité anormale, et feront l'objet d'une surveillance accrue pour la sécurité de la population. Des mesures pénales pourront être prises si la capacité n'est pas déclarée et/ou estimée dangereuse.
De plus, l'utilisation volontaire de la capacité sera considérée comme un blasphème et résultera d'une excommunication, et fera l'objet d'une sanction pénale pouvant aller, dans le plus sévère des cas, jusqu'à la peine de mort.

Article 3 : Les enfants nés d'une union entre Draiochtans doivent être étroitement surveillés, et mis dans des écoles spécialisées afin d'écarter les enfants normaux de tout danger.

Article 4 : L'emploiement de Draiochtans doit faire l'objet d'une enquête de l'entreprise ainsi que du Draiochtan en question, afin de vérifier les antécédents et les possibles dangers que cela serait pour les autres employés. Il est formellement interdit d'employer un Draiochtan si l'on ne s'est pas assuré de son niveau de dangerosité, et que des structures ne sont pas mises en place pour assurer la sécurité des employés.

Article 5 : Tout Draiochtan se doit de porter un signe distinctif afin de prévenir ceux qui le côtoient de sa condition et du danger qu'il peut représenter : ce signe distinctif doit être une main rouge, brodée sur une veste ou un vêtement ou un sac.


___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.twilight-children.net
Revolution

Créateur de toutes choses
Créateur de toutes choses
avatar


Nombre de messages : 254
Points Compétences : 34


Identité
Métier: Dieu Tout-Puissant
Âge: Éternel
ID :

MessageSujet: Re: Twilight Children : le contexte   Dim 16 Jan - 9:36

Ce qu'en disent les Leaders...


Discours de l'Empereur, qui a eu lieu sur la Place des Bienheureux, et a été retransmis en direct à la télévision le soir-même de l'attentat du métro :

« Un événement d'une extrême gravité vient de se produire dans la capitale.
« Des terroristes ont posé une bombe sur la ligne 7 du métro de notre ville, et causé la mort de plus d'une cinquantaine d'innocentes victimes.
« Je veux parler de sécurité aux Carképolois, en leur tenant un discours de vérité. Je veux parler de sécurité à ceux qui s'y consacrent sans compter, en particulier aux militaires et aux forces de sécurité intérieure et de sécurité civile. On doit pouvoir leur en parler sans qu'ils redoutent une remise en cause de leur engagement.
À tous, je veux adresser un message simple : notre pays veut la paix, notre pays veut la sécurité pour lui-même et pour le monde. Je veux vous dire, et dire à tous les concitoyens, que la politique de défense et de sécurité de notre pays est à la croisée des chemins. Nous devons aborder avec lucidité, avec sang-froid, les enjeux de sécurité de ce XXIe siècle.
« L'intention des agresseurs était de faire des victimes, de tuer. Nous sommes confrontés à des phénomènes de haine aveugle dirigés contre deux piliers de la Nation : les travailleurs et la police. Tuer le père de famille qui nourrit ses enfants, assassiner la mère qui amène son enfant à l'école, anéantir ceux et celles qui se lèvent tôt et vont sur leur lieu de travail, ce sont des actes hors normes, qui témoignent d'une perte de tout repère, de toute limite. Des actes de barbarie.
« À chaque fois, c'est une petite minorité de quelques dizaines d'individus qui empoisonne la vie de populations qui ne demandent qu'à vivre en paix. Je n'accepte pas la logique de l'excuse et de la victimisation des auteurs de tels actes. Le refrain est, hélas, bien connu : ces gens, ces rebelles, expriment leur révolte contre une société carképoloise qui les rejette et les exclut. Ce discours, nous l'avons trop entendu.
« J'ai rencontré des jeunes gens et filles de toutes origines. J'ai constaté leur volonté de s'en sortir par les études et le travail, en dépit des handicaps sociaux. C'est pourquoi l'intrusion d'une bande d'individus ultra violents, décidés à briser, à blesser, à répandre la terreur, a quelque chose de profondément inique et d'intolérable.
« Cette situation ne peut pas durer. Si l'on continue ainsi, les phénomènes de bandes terroristes et les violences contre les personnes ne peuvent que s'aggraver dans l'avenir. Ce qui est en jeu, c'est la crédibilité de l'État dans la protection des citoyens. Je l'ai dit, des réformes ont été entreprises, des progrès réalisés. Mais il est clair que nous devons aller au-delà. Nous avons une obligation de résultats à l'égard des vous, citoyens. Tout doit être tenté, tout doit être accompli pour le maintien de la sécurité de nos compatriotes.
« Les barrages de sécurité seront renforcés, les moyens de vidéo-surveillance multipliés, les patrouilles dans les rues augmentées, les sanctions envers tout individu suspect exacerbées. Je vous le dis, Citoyens de Carképolis, en ce jour de deuil national, Moi, l'Etat, m'engage devant vous et les Dieux, à ne plus laisser de tels évènements se reproduire !
« Mesdames et Messieurs, je vous renouvelle ma confiance dans cette tâche si complexe d'assurer la sécurité de nos compatriotes, en particulier des plus fragiles d'entre eux. Les réformes, l'introduction de technologies nouvelles sont indispensables pour faire face à l'évolution du terrorisme mais elles ne servent à rien sans l'implication personnelle et la volonté de tous ceux qui œuvrent sur le terrain, parfois dans des conditions d'extrême danger. Je profite donc de cette occasion pour vous remercier et vous confirmer ma détermination absolue à vous donner les moyens d'exercer votre mission dans les meilleures conditions d'efficacité et de sécurité. »





Discours clandestin d'un des leaders des
Twilight Children, Patience Feather :

« Sortez de chez vous. Écoutez ce qu'ils ont à vous dire. Observez autour de vous. Ce qu'ils appellent bonheur est illusion. La sécurité est oppression. Ces affiches soi-disant informatives ne sont que propagande, vile flatterie que le gouvernement fait à nul autre que sa propre personne !
« Ils ne feront croire à personne que nous sommes libres. La Liberté a fui, il y a bientôt un siècle de cela. Et nous l'avons laissée faire ! Il faut dire qu'elle avait raison de fuir la Folie d'un homme mégalomane et avide de pouvoir. Ceci dit, qui sommes-nous pour ne pas la laisser revenir ? Elle a ses droits partout, elle est tout. La Liberté est ce pour quoi l'homme se bat, depuis toujours. Le Bonheur n'existe pas sans Liberté. L'Homme libre est heureux. Ou il ne vit pas vraiment ; il fait semblant de vivre, là où il survit, et se conforme à un moule. Rester dans son coin, subir le régime, éduquer ses enfants selon les préceptes de l'Empire, est-ce cela, être libre et heureux ?
« Non. C'est de la Survie. Et nous, les Children, nous réclamons, que dis-je, nous exigeons de vivre ! Selon nos choix, selon notre volonté-propre, et non plus selon des préceptes douteux qui nous cantonnent à une vie préfabriquée.
« Imaginez, seulement. Un monde où la Liberté serait le maître-mot. La ségrégation ne serait plus, Draiochtans et citoyens vivraient main dans la main. Les uns aidant les autres par leurs capacités naturelles, dans une communauté parfaitement huilée. Avons-nous besoin de ce racisme ? Avons-nous besoin d'être surveillés en permanence ? Nous connaissons la réponse, bien sûr.
« Qu'on laisse les gens penser par eux-mêmes, et bien sûr qu'ils donneront la même réponse que nous. Donnons leur l'opportunité de gouverner, à eux aussi ! Nous ne voulons pas d'un régime absolu, ni d'une oligarchie. Nous réclamons l'égalité pour tous, la Démocratie, prometteuse et bienfaitrice ! Cette Démocratie, qui nous apporterait liberté de vie, liberté de penser, et, mieux encore : liberté de s'exprimer.
« Alors à partir d'aujourd'hui, je déclare que, nous, les Twilight Children, sommes libres. De penser. De nous exprimer. De vivre. Et surtout, de nous dresser face à ce qui nous opprime et nous oppresse. Nous sommes libres de choisir. Et nous avons tous fait un choix : dire non. Non au gouvernement, non à la ségrégation, non à l'Empereur ! »

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.twilight-children.net
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Twilight Children : le contexte   

Revenir en haut Aller en bas
 

Twilight Children : le contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» Twilight Imperium
» SAGA TWILIGHT- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn
» Twilight Imperium 3E - FFG - en juin ?
» The Twilight
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Children :: Avant-Propos :: Préface-
Sauter vers: