Partagez | 
 

 June Winter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June Winter

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 89
Points Compétences : 24


Identité
Métier: Vendeuse
Âge: 23 ans
ID :

MessageSujet: June Winter    Ven 28 Jan - 18:14

Votre personnage


- État Civil -


©Crédits
– Nom : Winter - L'hiver. Un nom bien commun, qu'elle porte particulièrement bien vu sa froideur naturelle.
– Prénom : June - Juin. La première mauvaise blague de son existence. Le mois de Juin en Hiver, ça le fait moyen. A croire que ses parents avaient décidé que son nom revêtirait un aspect absurde.
– Âge : 23ans
– Date de Naissance : 29 février 2052 - Nouvelle mauvaise plaisanterie de l'existence qui a décidé qu'elle n'aurait droit qu'à un anniversaire sur quatre. Oh, bien sûr, elle peut le célébrer le 28 ou le 1er mars, mais il n'empêche que cette injustice, accumulée aux autres, lui fait tenir en horreur la date du 29 février.
– Études et/ou Métier : Elle est vendeuse dans un magasin de vêtements à temps partiel et, en parallèle, elle prépare un diplôme en génie mécanique et productique.
– Titre/Statut social : Elle est issue des classes plutôt basses. Sa mère est secrétaire, et son père travaille comme technicien dans une imprimerie sous le contrôle de l'empire.

– Particularité(s) : Suite à un accident, June est atteinte d'anosmie, ce qui signifie qu'elle ne sent aucune odeur. C'est particulièrement agréable lorsqu'elle passe dans une ruelle pleine d'ordures et de détritus non identifiés, ça l'est un peu moins lorsqu'elle mange : elle ne sent pas la flaveur des aliments (c'est-à-dire la principale composante du goût).
Elle est également atteinte d'une insensibilité congénitale à la douleur, ce qui fait qu'elle ne ressent pas la moindre douleur, quelles que soient les sévices subies par son corps. On pourrait croire qu'il s'agit là de quelque chose de particulièrement pratique ; bien au contraire, elle est forcée de toujours faire particulièrement attention à ne pas se blesser, de quelque manière que ce soit, pour être certaine que rien de grave ne lui arrive « à son insu ».
– Avez-vous une fausse identité ? Si oui, laquelle ? //

- Quelques détails essentiels -

– Vos idéaux : Si June avait un idéal, elle ne serait pas ce qu'elle est. La seule chose en laquelle elle croit réellement se résume en deux mots : Loi de Murphy. Et apparemment, Murphy a décidé qu'il se concentrerait plus sur elle que sur les autres. Peut-être qu'elle a une tête qui ne lui revient pas...
Concernant les rumeurs selon lesquelles le régime en place devrait être renversé, car soi-disant autoritaire, elle n'a aucune position particulière, puisque persuadée que quel que soit le régime, sa vie sera toujours aussi ennuyeuse, monotone, et semée de mauvaises blagues et embuches envoyées par Murphy.


– Votre capacité : June est capable, par sa seule présence, de fatiguer ou de faire déprimer n'importe qui. Enfin, c'est pas une vraie capacité, en vrai. C'est juste son manque total de charisme naturel. Donc on va dire aucune capacité.

– Votre physique : La première chose remarquable chez June n'est ni une probable beauté, ni un charisme particulier. Bien au contraire, c'est sans doute son manque de charisme qui semble marquer les esprits, et cette impression de non-vie qui émane d'elle. Sa démarche évoque étrangement les rampements d'une limace, à la fois à cause de la vitesse et de la mollesse de ses pas, et de son incapacité à lever les pieds pour les déplacer. Il arrive qu'elle contourne des cailloux ou des crottes de chiens juste pour ne pas avoir à passer par dessus. On pourrait supposer qu'à l'arrêt, cette impression ce dissipe, mais non. Il se trouve que June est incapable de tenir bien campée sur ses deux jambes, et trouve nécessaire de s'affaler contre les murs, s'appuyer contre les poteaux, ou s'assoir dès qu'elle arrête de se déplacer. Et elle ne s'assoit jamais de manière un tant soit peu tonique, non ! Elle tente au maximum de s'étaler et d'envahir le plus possible l'espace du siège qu'elle occupe. Autant dire qu'elle a la présence d'une huître et le charisme d'une moule.
De plus, elle dégage une impression de froideur, d'austérité, sans doute à cause de sa tenue et de son maquillage. Sans virer dans le gothique, elle est généralement vêtue de noir, robes ou pantalons, peu importe. Elle est plutôt hétéroclite sur ce plan ; mais elle reste très rigide sur les couleurs. Elle cherche généralement une tenue qui saura mettre en avant sa poitrine généreuse, ou ses hanches bien marquées, tout en trouvant des couleurs pouvant dissimuler les autres formes de son corps, notamment son ventre qu'elle trouve trop gras, alors qu'elle a un poids tout à fait moyen pour son mètre soixante-dix. Elle revêt donc principalement du noir, du gris, et fait quelques entorses pour mettre du blanc, tant que celui-ci n'est là que pour renforcer le noir. En de grandes occasions, ou lorsqu'elle est de particulièrement bonne humeur, il arrive qu'elle consente à enfiler du mauve ou du rouge très foncé, mais ça s'arrête là. De toute façon, elle n'a pas le maquillage qui s'accorde avec. En tant que fille, malgré bien des aspects négligé, elle reste très pointilleuse lorsqu'il s'agit d'accorder maquillage et tenue : elle recouvre souvent ses yeux de far à paupière noir, et ses lèvres fines ont droit à une touche de rouge à lèvres noir ou mauve foncé. Certains croient voir là un acte de rébellion, ou une pâle imitation du style gothique. En fait, June tente simplement d'attirer l'attention sur ses yeux gris, ou sur sa bouche que sur son nez, un peu trop gros et large pour son visage fin ; son nez qui la complexe énormément.
Sinon, globalement, June ne se démarque pas vraiment des autres filles. Sa chevelure noire est rarement coiffée, mais ceci vient du fait qu'elle a la flemme de passer des heures à essayer de les démêler, et préfère donc laisser la nature faire son chemin. Dès qu'elle remarque un noeud particulièrement épais, elle prends une paire de ciseaux et ne gaspille pas son temps en vaine lutte avec sa brosse. A noter que jamais vous ne verrez June sans cigarette, que ce soit entre les doigts, sur l'oreille (cachée derrière les cheveux) ou en bouche, qu'elle soit allumée ou non. Par conséquent, ses doigts et ses dents sont jaunis par le tabac, mais rien de dramatique. Elle a les genoux cagneux, ce qui lui permet souvent de justifier son absence de vitesse, et elle a un peircing à la lèvre. Quant au reste de son physique, on peut dire qu'il est on ne peut plus banal.


– Votre caractère : Vous vous doutez sans doute que si June a le physique d'un mollusque, cela ne fait que refléter son moi intérieur. Elle est donc dotée d'une flemme à toute épreuve. Sa vivacité d'esprit passe bien souvent inaperçu à côté de son refus de faire le moindre effort physique. Elle n'est pas paresseuse intellectuellement parlant, et n'hésite pas à pousser des réflexions très loin sur un sujet quelconque ; ce qui pose problème est de remettre ensuite ces raisonnements à l'écrit ou même de les dire. Combien de fois a-t-elle renoncer à prendre la parole simplement parce que prononcer des paroles lui semblait un effort trop grand ? Et puis de toute façon, elle risquait toujours de dire une bêtise, non parce qu'elle ne réfléchit pas, mais parce qu'il lui manquera l'information cruciale qui lui permettrait de ne pas faire de boulette. Par exemple, ce sera pile devant le fils du ministre de la propagande qu'elle aura besoin de râler parce que y'en a marre de voir des photos du couple impérial partout dans la rue. Ce genre de gaffes s'est tellement répété dans son existence qu'elle en a développé un fort pessimisme, ainsi qu'un défaitisme, qui fait qu'elle ne se soucie désormais plus vraiment de savoir si ce qu'elle fait va ou non lui coûter une nuit emprisonnée dans un poste de police, ou n'importe quel type de sanction. De toute façon, même en faisant attention, elle n'y échappe pas.
Elle n'a cependant pas que des défauts ! Il se trouve que June a deux centre d'intérêts. Seulement deux, mais sur lesquels elle peut devenir intarissable : la moto, et les sciences mécaniques. C'est assez proches mais on va quand même dire que c'est pas la même chose. Elle fait des études en génie mécanique dans le but de pouvoir concevoir plus tard des moteurs, des véhicules nouveaux, des machines de production industrielles, et toutes joyeusetés de ce genre. Et elle est en fait très intéressée par tout ce qui l'entoure, tant que ça concerne des objets techniques. Si l'humain (tant les personnes que les relations entre elles, et toutes les réflexions qui s'en approchent) ne l'intéresse pas, les choses ne la laissent pas de marbre. Elle est en fait persuadée qu'on a déjà fait le tour de la nature humaine autour des derniers siècles, nature qui lui semble à peu près aussi sombre que ses vêtements, contrairement aux technologies mouvantes et pleines de surprise. Elle ne croit pas même en elle, et elle semble être en perpétuelle déprime, avec un manque d'intérêt absolu pour sa personne, ce qui peut parfois la mener à agir de manière dangereuse pour sa vie sans frayeur, et sans regret ensuite.
Elle se montre en apparence réservée, conséquence logique de sa flemme de parler, mais elle a en réalité un caractère très affirmé qui la poussera bien souvent à râler, grogner, protester, et s'attirer plein d'ennuis, surtout qu'elle manque de patience et n'attendra pas d'être au point de non retour pour manifester son mécontentement (qu'elle exprime néanmoins de manière peu violente). Et si elle ne râle pas ouvertement, vous pouvez être sûr qu'elle trouvera un autre moyen de montrer sa désapprobation, notamment en faisant tout le contraire de ce qui lui est demander par exemple. Mais si son caractère est très affirmé, ses opinions le sont bien moins. Comme elle n'a d'opinion sur rien, ou pas d'opinion fixe, elle est très ouverte d'esprit et aura tendance à accepter facilement les avis divergents des siens, voire à les embrasser, même si c'est à court terme. Néanmoins, elle se montre extrêmement cynique concernant tout ceux qui l'entourent. Comme je l'ai signalé, elle a beaucoup de mal avec tout ce qui touche au social, et elle a donc tendance à systématiquement tout tourner en dérision, et de manière on ne peut plus désagréable.

– Votre histoire :Pour certains, le 29 février n'est qu'une date comme une autre. Pour d'autres, c'est le début d'une vie pénible, d'un insupportable fardeau. June fait partie de ces derniers. Le soleil venait à peine de se lever lorsque Andrée Winter mit au monde son troisième enfant. Aucun problème n'intervint pendant l'accouchement, et ce fut un bébé en parfaite santé qui vit le jour. Les problèmes étaient réservés pour plus tard. Rien de particulier ne vint perturber sa tendre enfance, et on peut dire qu'elle était facile à vivre. Elle pleurait rarement, dormait beaucoup, et était particulièrement calme, à tel point que sa sœur (de quatre ans son aînée) avait pris l'habitude, lorsque ses parents lui laissaient la surveillance de la petite, de l'ajouter à ses poupées pour jouer pendant des heures. C'était tellement plus amusant, de changer la couche d'un vrai bébé, ou de lui donner le biberon pour de vrai. Et le plus grand avantage de jouer avec June était qu'elle pouvait la faire tomber ou la cogner contre les murs, ce n'était pas un problème ! La petite semblait immunisée à la douleur. Ce petit manège ne dura toutefois guère longtemps puisque son jumeau, Michael, se rendit rapidement compte des abus de sa sœur et, sans rien dire aux parents, commença à s'en prendre à Julie, prenant en otage certaines de ses peluches ou renversant de la peinture sur son lit pour qu'elle laisse June tranquille. Évidemment, ces incidents restèrent inconnus des parents, qui ne se doutaient pas que leurs deux aînés semblaient déjà voués à suivre des voies bien différentes d'eux.
Rapidement, la petite June fut délaissée. En effet, deux ans après sa naissance naquit un second garçon, qui demanda beaucoup plus d'attention que June à cause d'une santé fragile pendant ses premières années de vie. Matthew, le père de June, fut sans doute le seul qui continua à prêter à la petite l'attention qui se devait, bien qu'elle ne le réclamât pas. Elle ne souffrit pas de cette semi solitude dans laquelle elle fut laissée, bien au contraire. En très peu de temps, elle s'habitua à cet état, et y prit même plaisir. A l'école, ses camarades la trouvaient souvent bizarre, même en maternelle, parce qu'elle avait un gros nez et qu'elle avait l'air d'un mollusque. Ses lèvres souvent ouvertes en raison des morsures qu'elle leur infligeaient avaient tendance également à effrayer les enfants, qui finirent par la sataniser et à la rejeter. Ce rejet fut poursuivi pendant toute sa primaire, couplé par les reproches perpétuels de ses professeurs, qui la pensèrent débile à cause de sa lenteur en classe, qu'ils n'attribuaient pas à une fainéantise aiguë mais à des capacités intellectuelles très limitées.
Elle poursuivit son parcours de manière laborieuse, subissant l'endoctrinement des professeurs, mais voyant chez ses deux aînés un discours non-conformiste se développer. Toujours relativement seule, elle se fit ses premiers vrais amis à l'âge de quatorze ans. C'est avec eux qu'elle apprit à faire des ronds de fumer avec une cigarette, qu'elle découvrit les joies de l'école buissonnière, et également la répression impériale. Elle n'est jamais tombée dans la délinquance à proprement parler, mais ses quelques écarts lui valurent d'être classée comme « cas social ». Sa bande d'amis, consciente qu'elle avait quelque chose de bizarre avec la douleur, finirent par l'utiliser pour divers testes, et essayer de voir si absolument rien ne lui faisait mal – vive les amis n'est-ce pas. Tests qu'elle avait déjà faits seule, mais jamais en allant aussi loin dans la violence. L'un d'entre eux la frappa au visage avec une batte de base-ball, lui écrasant le nez et le nerf olfactif. La chirurgie fit parfaitement son travail et lui fit un nez parfaitement identique au précédent. Par contre, elle fut privée d'odorat dès ce jour.
Peu de temps après, elle termina le collège et fut envoyée en bac professionnel maintenance automobile, où elle réussi fort bien, malgré des reproches constants sur son apparent manque de motivation et de vivacité. On lui fit beaucoup de compliments pour ses compétences mécaniques, mais une fois le diplôme en poche, elle refusa d'aller travailler dans un garage, trouvant cela trop pénible. Alors qu'elle atteignait sa vingtième année, son frère quitta le domicile familial et intégra le réseau Children. Les Winter n'eurent plus de nouvelle du fils aîné. Peu de temps après, la sœur de June s'impliqua de manière intensive dans le parti Nation et Démocratie.
Seule chez elle, vivant au crochet de ses parents, June finit par partir en recherche d'un emploi pour trouver l'argent lui permettant de financer des études à l'université. Pendant deux ans elle économisa, avant de finalement prendre un appartement et entrer en première année d'un DUT en génie mécanique et productique. Elle apprit peu de temps après que son plus jeune frère avait été arrêté, accusé d'être un Draiochtan, et fut incarcéré. Cet événement la bouleversa sans doute plus qu'elle ne veut le reconnaître, et cette dislocation de sa famille finit de faire d'elle un légume inapte à la vie sociale. Elle échoua à ses examens de fin d'année, et dut reprendre une première année. En parallèle, elle cherche à reprendre contact avec Michael dans l'espoir de le voir faire libérer le petit Jean.

– Et la religion, dans tout ça ? On peut dire qu'elle est vaguement croyante, et qu'elle pratique plus par politesse et conformisme que par réelle conviction. Sa poisse naturelle ne l'a pas aidé à croire en l'existence de Dieux pouvant être bénéfiques de quelque manière que ce soit. Elle semble néanmoins admettre de manière plus spontanée qu'elle ne le voudrait l'existence de Sophine.

Hors-Jeu


– Avatar choisi pour le personnage : Modèle Elaine, de la gallerie DeviantArt de Be-At
– Comment avez-vous connu le forum ? J'ai connu, j'ai vu, j'ai viendu. Parce que la méchante admin-fondatrice m'y a forcé.
– Vous avez sans doute lu le règlement. Quel est le mot-code ? Orange Malade & Rose Pétasse domineront le monde
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revolution

Créateur de toutes choses
Créateur de toutes choses
avatar


Nombre de messages : 254
Points Compétences : 34


Identité
Métier: Dieu Tout-Puissant
Âge: Éternel
ID :

MessageSujet: Re: June Winter    Sam 26 Mar - 9:09

Mes Compétences


Connaissance en mécanique
Geek
Mathématiques
Connaissance en Loi
Cuisine de survie
Mac Gyver

___________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.twilight-children.net
 

June Winter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» June Dorothée McCarty (: [OVER]
» Test Winter Assaut par Manik
» Jean-Guillaume de Winter
» Crazy little thing, Crazy stupid Love . (Carter/June)
» My Body Needs A Hero, Come And Save Me ?? (Pv June ?)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Children :: Avant-Propos :: Les Présentations des Personnages :: Présentations Validées-
Sauter vers: