Partagez | 
 

 Un cours en commun [Andrew Silverstorm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tyler Morgan

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 54
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Universitaire/ Facteur le w-e
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Sam 29 Jan - 15:42

Bip bip bip…La main de Tyler alla s’écraser sur le pauvre réveil qui venait de le tirer de son sommeil et le jeune universitaire du faire tous les efforts du monde pour se tirer hors de son lit en baillant à souhait. Pied droit au sol en premier lieu, le second suivit et pas à pas il finit par rentrer du pied droit dans la salle de bain où il faillit s’étaler parce que son colocataire n’avait pas essuyé le sol…m’enfin mis à part cela tout était nickel et il put donc se doucher sans trop de soucis ce qui parvint finalement à le tirer un tant soit peu de sa léthargie matinale.

Sortant de la cabine de douche du pied droit, il s’essuya les cheveux rapidement tout en passant en revue l’horaire de la journée…journée qui commençait par sociologie…le genre de cours où les commu semblaient ne pas exister dans la masse de psycho et de socio et d’autres cours en ‘o’. Cela ne dérangeait cependant pas le jeune universitaire qui de toute façon restait le seul rouquin de cet amphi, ce qui lui paraissait d’ailleurs étrange…à croire que la probabilité d’être roux frôle les 0…

Une fois essuyé, le ‘gamin’ s’habilla rapidement d’un simple jeans suivit d’un t-shirt blanc avec des textes qui ne veulent rien dire inscrits dessus dans diverses couleurs et il clôtura le tout avec une chemise noire qui lui servirait de veste vu le temps actuel plus que clément. Il attrapa alors son PC portable ainsi qu’une bouteille de soda et des bonbons qu’il rassembla dans son sac a bandoulière de couleur bordeaux, mais pour lui c’était du rouge point final. Il mit ce dernier sur son épaule avant d’attraper son casque, son lecteur mp5, son smartphone, sa tablette électronique et plus accessoirement de ses clefs et sortit en fermant la porte à clefs derrière lui.

Il était neuf heures et demie et il avait devant lui cinq minutes de marche et trente-cinq minutes de bus. De quoi arriver suffisamment à l’avance pour être certain de pouvoir se mettre à sa place habituelle en amphi. En attendant, il écoutait la radio sur son lecteur mp5 en lisant ses SMS sur son smartphone. Il n’avait d’ailleurs pas grand-chose d’autre à faire. Ignorant comme à son habitude les autres étudiants qui attendaient le bus, il remarqua qu’il avait reçu un message de Peter…Waow génial…monstre numéro 2… Tyler hésita un moment avant d’ouvrir le message du gamin de 10 ans…et le regretta immédiatement.

Une espèce d’envie de fratricide l’envahit lorsqu’il lut que les deux trolls voulaient une augmentation des tarifs mensuels…de leur silence…25 lucres au lieu de 20 lucres chacun…et l’ainé n’eut pas le choix que d’accepter, la colère tiraillant son cœur tandis qu’il bousculait un gars sur son chemin pour rentrer dans le bus qui venait de pointer le bout de son nez. Il montra son titre de transport machinalement avant d’aller s’asseoir au fond à droite et de grommeler en silence contre ce qui lui servait de petits frères.

Le trajet se fit cependant sans encombre et il put sortir du bus à son arrêt, son casque toujours sur les oreilles, pour se rendre au premier cours de la journée avec le guignol de prof qui n’était pas pour autant désagréable. Ne saluant personne puisqu’il n’était lié d’amitié avec personne, le rouquin eut vite fait de rentrer dans l’amphithéâtre qu’il savait vide, car ils étaient les premiers à y avoir cours pour la journée. Il put ainsi se poser tranquillement en haut à sa droite et sortir son pc portable qu’il brancha immédiatement sur une prise, sans cesser d’écouter sa musique pour autant.

Le mot de passe eut vite fait d’être noté et sa session de messagerie instantanée d’être lancée, mais à cette heure-ci elle était désespérément vide…À croire que les autres ne geekaient pas avant les cours. Il se résigna alors à flâner sur divers sites inutiles pendant que l’amphi se remplissait peu à peu de têtes désormais toutes un peu connues sans qu’il y prenne attention.

Il restait un bon quart d’heure avant le début du cours et il en profita donc pour lancer un de ses jeux MMORPG juste pour y retirer son courrier et voir ce qu’il avait pu vendre ou pas et ainsi combien d’argent il avait gagné. Ainsi Tyror était-il connecté, c’était un elfe noir de niveau 88, il était chasseur spé pets…en gros il faisait joujou avec pleins de bêbêtes et pouvait facilement jouer en solo sans souci ce qui l’arrangeait vachement, car même via PC des fois il pouvait être timide…même si cela était beaucoup moins handicapant dans la vraie vie. Et donc Tyror alla vérifier si les peaux de bêtes qu’il avait dépecées et travaillées ainsi que les plantes qu’il avait récoltées avaient été vendues et à son grand bonheur c’était le cas. Il restait désormais dix minutes avant le cours et il ferma donc son jeu, lançant un document Word, prêt à tout écrire, car oui un geek bosseur cela existe et ça s’appelle Tyler Morgan.

Ce dernier attrapa d’ailleurs un bonbon, car son estomac criait à la famine tandis que le professeur rentrait dans l’amphithéâtre en observant la masse d’élèves dans lequel le rouquin était un repère à cause de son état d’exemplaire roux unique…mais cela ne le dérangeait pas trop alors il continua à mastiquer ce qui lui ferait office de petit déjeuné, seul dans sa mini rangée au fond à droite.


Dernière édition par Tyler Morgan le Dim 30 Jan - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Silverstorm

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 15
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Etudiant en psychologie
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Sam 29 Jan - 23:57

Andrew vivait toujours chez ses parents. Cela offrait des avantages comme des inconvénients. Dans son cas, il était difficile de trouver un appartement étudiant. Les gens n'avaient pas idée de la discrimination qui pouvait exister face à un handicapé... Dans l'esprit de beaucoup, une personne plus apte physiquement avait sûrement plus de moyens de gagner sa vie et donc de payer son loyer qu'une personne à mobilité réduite. C'était pourtant sans compter sur l'aide financière qu'auraient pu lui apporter ses parents, preuve qu'il n'aurait jamais fait défaut à ses loyers. Bien qu'il fallait avouer qu'il aimait être indépendant et faisait donc en sorte de ne pas en arriver là. Pas toujours facile dans son cas qui le mettait justement parfois dans des situations de dépendance... L'autre frein principal à louer son appartement à quelqu'un comme lui concernait le fait qu'il fallait généralement adapter les lieux au handicap. Présence d'un ascenseur préférable, rampes à plusieurs endroits clés du studio pour faciliter les mouvements... il y avait de nombreux aménagements possibles. A dire vrai, il arrivait même à comprendre que cela puisse en effrayer la plupart. C'était bon nombre de complications pour une situation qui se voudrait forcément temporaire. Après son départ, que faire d'un appartement aménagé pour un handicap précis dès lors que les locataires suivants étaient des gens "normaux" ? Pour reprendre les termes de certains qui n'avaient pas conscience de la portée de leurs mots...
Bref, chercher un tel logement ne l'intéressait pas, il savait déjà qu'il ne trouverait rien. Aussi en restant chez ses parents, il s'assurait d'avoir un toit et un espace aménagé selon ses besoins.

Niveau inconvénients, on pouvait essentiellement en retenir un : avoir ses parents sur le dos. Lui qui appréciait la solitude et la tranquillité qui en découlait, il n'était pas toujours servi chez lui. Surtout depuis qu'il avait changé de voie, abandonnant les études auxquelles l'avaient destiné ses parents pour se réorienter vers la psychologie. Il était presque quotidien qu'ils tentent en vain de le faire revenir sur sa décision, prétextant que l'entreprise familiale disparaîtrait s'il n'en assurait pas la continuité. Mais à quoi bon vivre une vie qui ne nous intéresse pas, aussi bien rémunérée soit-elle ? Andrew avait déjà peu de centres d'intérêt, il n'allait certainement pas se détourner de celui-ci, l'un de ses principaux. Ils pourraient toujours vendre la société, ce n'était pas un problème. Lui il ne pourrait pas s'acheter une seconde vie, et il en savait quelque chose.
En fait, la situation avec ses parents était même de plus en plus tendue. D'une part il y avait de l'incompréhension, de l'autre de l'indifférence. Le débat était voué à l'échec et à empirer avec le temps. Aussi n'était-il pas mécontent de quitter le domicile familial pour profiter d'une certaine solitude à l'université.

Certes l'endroit ne semblait pas être le plus approprié à première vue pour être seul. Mais avec un minimum d'asociabilité, c'était tout à fait possible ! Ne jamais aller vers les autres ainsi que des réponses courtes et désintéressées quand on lui parlait, et on l'abordait alors très peu, rarement plus d'une fois. Peut-être aussi son handicap jouait-il dans la balance et en éloignait certains. Chose qui ne risquait plus de le blesser maintenant. Parfois par contre c'était l'inverse, on venait vers lui par pitié. On ne refaisait alors jamais deux fois cette même erreur. La pitié n'était pas une chose qu'il trouvait honorable, dès lors il n'avait pas à y réagir positivement.
Bref, c'était donc parce que l'université était l'endroit où il était le plus tranquille, et aussi où il pouvait exercer au mieux ce qui l'intéressait, qu'il y passait le plus clair de son temps, arrivant généralement avec une bonne avance pour fuir au plus vite les sermons quotidiens et ennuyants de ses parents. Sans compter que lorsqu'ils ne lui faisaient pas la morale, c'était souvent pour le couver de trop juste à cause de sa particularité. Autant dire que c'était là une situation qui lui rappelait la notion de pitié fraîchement évoquée juste avant...
Aujourd'hui n'y faisait pas exception, Andrew était en avance. Bien entendu, il ne se rendait cependant pas immédiatement à l'amphithéâtre. Savait-on jamais, certains qui ne le connaîtraient pas encore pourraient avoir la mauvaise idée de l'aborder et se mettre à côté de lui parce qu'il n'y aurait personne d'autre à cette heure avancée. En plus une fois assis, son outil de repoussement (ou son handicap si vous préférez) devenait invisible.
Aussi se contenait-il de traîner dans les couloirs, aux alentours de l'université ou encore dans la bibliothèque, le tout en observant toujours attentivement chacun autour de lui. Question de principes, et d'habitudes également. Et puis marcher un peu ne pouvait que lui faire du bien.

Le plus "drôle" dans tout ceci, c'était qu'Andrew donnait souvent l'impression d'être tout pile à l'heure alors qu'il était facilement là une trentaine de minutes avant le début des cours. Ceci uniquement parce qu'il se rendait à l'amphithéâtre au dernier moment, quelques minutes seulement avant que le cours ne commence. A cette heure là, peu de chance qu'on vienne briser sa solitude. Et la plupart des étudiants étant déjà arrivés, il n'avait plus qu'à se choisir une place idéale selon la répartition de chacun. Bref en somme, rien n'était laissé au hasard malgré les apparences nonchalantes qu'il dégageait.
En ce jour toutefois, il y avait moins de places disponibles que d'habitude. Sûrement que la presque totalité des étudiants avaient décidé d'assister au cours d'aujourd'hui, chose qui n'était pas quotidienne.
Aussi pour ce cours, il allait devoir se mettre à côté de quelqu'un. Il y avait bien quelques places isolées encore par-ci par-là, mais elles étaient difficiles d'accès - l'obligeant à déranger d'autres étudiants pour passer - et risquaient de toute façon d'être occupées par la suite vue l'affluence de la journée.
En revanche, il y en avait une non loin sur la droite, certes en hauteur mais tout de même accessible sans trop de difficultés. Il lui suffit de monter les quelques marches en commençant à chaque fois par sa jambe valide, l'autre n'ayant plus qu'à suivre, ce qui avait pour seule conséquence de lui faire prendre deux fois plus de temps qu'un autre. Une fois en haut, il n'avait plus qu'à s'asseoir à la première place de la rangée, celle du bout, à côté d'un roux. Fidèle à ses principes, il l'ignora avec superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Morgan

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 54
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Universitaire/ Facteur le w-e
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Dim 30 Jan - 10:38

En plein dans son masticage de petit déjeuné improvisé, Tyler ne lâchait pas son écran des yeux et donc quand il entendit du bruit à sa gauche, il sursauta, mais n’en montra rien. Tiens…quelqu’un s’asseyait près de lui ? Ne comprenant pas vraiment, le jeune universitaire balaya la salle du regard et eut vite fait de trouver la réponse…le jeune handicapé de psycho, et oui parce que Tyler le connaissait que de vue et donc il ne pouvait pas faire mieux pour décrire son voisin de rangée, et bien il n’avait donc pas vraiment le choix niveau accessibilité.

Et c’est arrivé à cette conclusion que Tyler remarqua qu’ils n’avaient échangé aucune politesse d’usage…pas de bonjour ni de salut et encore moins de ‘je peux m’asseoir là’…ça lui plaisait bien ! Au moins, c’était pas un casse-pied qui allait lui parler tout le long du cours alors que c’était déjà suffisamment compliqué de tooouuut noter, y compris des passages du syllabus. En plus, ce professeur passait du coq à l’âne sans arrêt ce qui avait parfois pour résultat d’agacer Tyler. Valait mieux pas aujourd'hui, mais cela ne dépendait pas que de lui. Et donc, c’est une des raisons pour laquelle avoir un gars a priori aussi silencieux que lui à ses côtés.

Le jeune commu se rendit alors compte qu’il fixait le jeune psycho depuis le début et il quitta ce dernier des yeux pour se replonger sur son écran d’ordinateur. Il se demandait quand même s’il devait dire quelque chose…même un simple bonjour. Et à force de se le demander et bien, il n’en eut pas vraiment l’occasion, car le professeur venait de prendre la parole afin de commencer le cours. Les pages de navigateurs web furent vite refermées, du moins chez Tyler, et il fut prêt à écrire absolument tout, ou presque.

Le thème du cours de ce jour était sur le pouvoir et l’autorité et on épargnera les pauvres lecteurs des détails concernant cela. Tyler écrivait frénétiquement tout ce que le prof pouvait raconter y compris ses diverses anecdotes pourtant pas tellement importantes sauf pour aider à la compréhension. Mais au moins comme cela il était certain d’avoir les vrais tuyaux, car il avait entendu dire que ce professeur en donnait une quantité phénoménale…de faux.

Cela faisait à peine une dizaine de minutes que le cours avait commencé lorsqu’il sentit son smartphone vibrer dans sa poche et dut relâcher son attention sur le cours pour regarder qui lui envoyait un sms à cette heure-ci…ah..monstre numéro 1…pas d’une pas deux, il n’ouvrit même pas le message et envoya valser – pas trop brusquement quand même- son smartphone dans son sac en grommelant.

Quand il releva la tête vers le professeur afin d’écouter la suite il se rendit compte qu’il ne comprenait que la moitié, mais il continua d’écrire encore un peu, râlant mentalement contre ses cadets…et finalement les émotions prirent le pas et il abandonna sa prise de note, car cela ne ressemblait plus à grand-chose. Seulement ça l’ennuyait, car il n’avait pas vraiment de connaissance qui pourrait lui passer ces dites notes. Mais bon d’un autre côté ce n’est pas pour un cours qu’il se mettrait à mal n'est-ce pas ?

Quoi qu'il en soit, ce message l’intriguait même s’il avait la haine à l’avance…Il se pencha et après quelques acrobaties il parvint à attraper son smartphone dans son sac. Bien, James donc…le pire des deux si on peut dire…d'ailleurs, ce message ne fit que le confirmer…en même pas une demi-journée ce dernier voulait doubler les tarifs…mais cette fois-ci Tyler ne pouvait pas accepter. Cependant, il ne voulait pas non plus être outer…Renvoyant son smartphone dans son sac sans avoir répondu au message, il finit par poser sa tête entre ses mains d’un air dépité…

Il lui fallu quelques minutes pour se remettre de son énervement et appréhension, quelques minutes de trop sans doute pour suivre encore le cours car en l'occurrence il ne comprenait plus grand chose de ce qu'il se racontait. Le prof était partit a radoter sur la structure universitaire au niveau hiérarchique en disant que les secrétaires avaient parfois plus de pouvoir que les directeurs...et Tyler lui ne voyait pas vraiment le rapport. De plus il avait sans doute manqué pas mal d'épisodes au niveau de ses notes.

Il avait beau retourné le problème dans tous les sens...il ne voyait qu'une solution: demander de l'aide à son compagnon de rangée...Mais il ne le connait même pas et puis c'est pas tout ça mais s'il l'ennuyait? S'il l'empêchait de suivre? Et s'il se faisait mal voir? Si l'autre prenait cela comme une avance? Il serait alors outé à la fac! Mais il ne comptait vraiment pas lui faire d'avance! Juste demander des notes...Non mais s'il se faisait passer pour un flemmard? Ou pire comme un profiteur? ...Oui mais s'il ne demandait pas il allait peut être raté son examen...Est ce que c'était un risque valable à prendre, un risque tolérable?

Il fallut encore quelques secondes à Tyler pour prendre son courage à deux mains et adresser la parole au jeune psycho. Cependant, il ne parvenait quand même pas à faire disparaître la teinte rougeâtre qui avait envahit ses joues, de malaise.


« Euh…et bien…je m’excuse mais hum…j’ai eu un peu du mal à suivre jusqu’ici…euh...je comprend pas vraiment pourquoi les secrétaires auraient plus de pouvoir que la direction hem…je crois que c’est au niveau de la communication mais j’ai loupé quelques épisodes…Bref je suis mal barré avec mes notes aujourd’hui…ça m’est jamais arrivé euh…tu saurais m’aider ?...Enfin si ça te dérange pas e je…voilà…bref … »

Et à Tyler de se replonger dans un silence gêné, rouge vif comme son sac...attendant la réponse si réponse il devait y avoir avec l'envie de disparaître dans le mur à sa droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Silverstorm

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 15
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Etudiant en psychologie
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Dim 30 Jan - 23:08

Le léger sursaut du jeune homme à côté de qui il s'asseyait n'échappa pas à Andrew, signe qu'il était probablement très concentré, sur les cours ou autre chose. Pour tenter de dissimuler sa surprise, le concerné balaya la salle du regard. Une façon plus ou moins habile de regarder qui venait se mettre à côté de lui sans rien en montrer. Cela aurait toutefois été plus subtil s'il avait attendu quelques secondes avant de s'exécuter. Là, Andrew remarqua son petit regard en coin. Mais puisque cette méthode avait aussi pour but de dissimuler son sursaut, il n'avait pas eu d'autres choix que de l'utiliser maintenant. Bref, le rouquin s'était donc doublement trahi. Mais qu'importe, quoi de plus normal que de s'informer sur qui vient s'asseoir à côté de soi ? Le jeune homme s'en moquait donc éperdument d'être épié l'espace de quelques secondes, surtout que son camarade de classe reporta vite son attention ailleurs. Quoi qu'il s'était un tout petit peu trop attardé sur lui tout de même. Sûrement en raison de son handicap, les gens avaient facilement tendance à vous prendre pour une bête de foire dès lors que vous aviez une quelconque particularité. Qu'en serait-il s'il venait à révéler l'existence de sa capacité à quelqu'un...

Passant à autre chose, Andrew sortit tranquillement ses affaires afin d'être prêt dès que le professeur arriverait et commencerait son cours. Ce qui ne tarda d'ailleurs pas, normal vu l'heure à laquelle il était arrivé lui-même. C'était un peu le but tout de même, rappelons-le.
Le jeune homme n'était pas du genre à prendre énormément de notes, comptant essentiellement sur sa bonne mémoire pour se rappeler de l'essentiel. Aussi ses notes étaient toujours très succinctes, se contentant parfois même de simples mots que lui seul risquait de comprendre si on venait à le lire. De toute façon, la plupart des choses qu'on lui disait lui paraissaient logiques, il ne serait donc pas nécessaire de toutes les marquer pour s'en souvenir, surtout s'il pensait déjà ainsi avant. Quant à ce qu'il n'adhérait pas... et bien il avait la fâcheuse tendance à ne pas noter ni même réutiliser une notion avec laquelle il n'était pas d'accord, ainsi c'était donc vite fait également. Cela concernait principalement les généralités en fait. Dès lors que l'on généralisait un cas, cela agaçait Andrew pour qui chaque cas était unique et devait être traité comme tel. Sinon on ne pouvait que se tromper, et même devenir inefficace et insultant envers quelqu'un qu'on souhaiterait aider, chose qu'il serait censé faire plus tard. C'était d'ailleurs l'une des choses qu'il reprochait entre autres à la plupart des psychologues, et autres métiers du même genre, actuels. Et oui, bien qu'il comptait en devenir un, l'étudiant n'appréciait pas vraiment ses futurs "confrères". Enfin il n'aimait pas leurs méthodes, pas eux en tant qu'individus bien sûr. Leur personnalité l'indifférait après tout.

Tandis qu'il suivait le cours et prenait son peu de notes depuis une dizaine de minutes, Andrew sentit lui aussi le téléphone portable de son voisin qui vibrait. Habitué à faire plusieurs choses en même temps, surtout en ce qui concernait l'observation, il continua de suivre le cours tout en gardant du coin de l'oeil l'activité du roux. Il analysait toujours le comportement de ceux qui l'entouraient. Si les cours étaient la partie théorique de la psychologie, l'analyse d'autrui en était la pratique.
Manifestement le message qu'il avait reçu l'avait irrité puisqu'il envoya valser son mobile. Pas très soigneux au passage... Andrew ne savait pas si c'était à cause du contenu dudit message ou si c'était lié au fait d'avoir arrêté de suivre le cours quelques instants, voire peut-être même à cause des deux à la fois, mais il remarqua que son voisin avait diminué son rythme d'écriture pour très vite arrêter d'écrire tout court. Il ne semblait plus en mesure de suivre. Il reporta d'ailleurs de nouveau son intention sur ton téléphone. Quitte à être largué par rapport au cours, autant s'occuper autrement... Telle devait être sa devise.
Cette fois-ci, sa réaction en lisant le message semblait confirmer que le contenu ne devait pas lui plaire. Toutefois, Andrew ne l'observait que du coin de l'oeil, et il n'aurait pu dire de quel sentiment il s'agissait sans se détourner du cours. Sa petite analyse allait donc s'arrêter ici pour le moment.

Le laissant donc seul dans son désarroi, le jeune homme continua comme si de rien n'était d'écouter le professeur et prendre quelques notes. Cependant, il dut à nouveau prêter attention au roux assez rapidement, lorsque celui-ci lui adressa la parole. Et quelle éloquence ! On sentait clairement la gêne dans ses propos. Enfin il fallait l'espérer, ou sinon ce jeune homme avait de sérieux problèmes pour s'exprimer...
Se tournant légèrement vers lui, Andrew le regarda enfin un peu plus attentivement, tout en remarquant que sa peau prenait la même teinte que sa couleur de cheveux. Ce qui confirmait donc la gêne. Et il avait quoi de l'être étant donné qu'il le dérangeait alors qu'il était seul fautif de son manque de concentration. Il risquait même de l'entraîner dans sa chute en fait, ce qui aurait pu prouver un certain égoïsme. Mais Andrew savait qu'il ne s'en était peut-être même pas rendu compte à dire vrai... Bref, il avait des torts et son "sauveur" n'allait pas se gêner pour le lui faire remarquer "gentiment". Sa voix était tellement étrange et faible en temps normal qu'il n'avait presque même pas besoin de baisser le ton !


"C'est sûr qu'il est plus difficile de suivre avec les yeux sur son portable non ?"

Malgré sa réponse qui pouvait sembler négative, alors qu'elle était juste neutre et objective, Andrew lui tendit tout de même l'une de ses feuilles de son bras mobile. Elle était remplie et contenait une partie du cours d'aujourd'hui. Ce serait toujours ça qu'il pourrait rattraper en attendant que lui-même ait le temps de mieux lui répondre, sûrement à la fin du cours donc. Ce fut sans un mot qu'il la lui offrit, ce qui pouvait paraître un peu froid certes. Cependant, il réalisa que ses quelques mots risquaient de ne pas être suffisants pour être compris, sans compter que son écriture n'était pas très lisible (avec un seul bras pour écrire, il n'avait pas la possibilité de bien caler la feuille qui bougeait un peu lorsqu'il écrivait dessus). Aussi trouva-t-il bon d'ajouter un autre petit commentaire, plus "sympathique" celui-ci.

"Si tu ne comprends pas, on peut toujours attendre la fin du cours pour mettre ça au clair. En attendant, tu ferais mieux d'essayer de t'y remettre pour éviter d'en avoir plus à rattraper."

Un conseil intéressé puisqu'il n'espérait pas lui alléger sa charge de travail mais seulement ne pas perdre trop de temps avec lui à la fin du cours. Car nul doute qu'il allait devoir lui expliquer ses notes incompréhensibles, alors autant faire au plus vite.
Tandis qu'il lui avait répondu, Andrew n'avait pas arrêté de griffonner quelques mots pour autant, prêtant une oreille distraite au professeur en même temps. Ca expliquait aussi pourquoi il lui répondait plutôt brièvement et sans vraiment le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Morgan

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 54
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Universitaire/ Facteur le w-e
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Lun 31 Jan - 9:52

Non, Tyler ne savait pas qu’il était automatiquement analysé par son compatriote de rangée et dans un sens c’était mieux. En effet il était déjà super mal à l’aise comme cela et savoir qu’aucune de ses réactions n’échappait au jeune psycho lui aurait sans doute donné l’envie de disparaitre loin et vite. En l'occurrence, ce n’était pas le cas, mais il était quand même rougeoyant de gène. Tentant de suivre un tant soit peu le cours malgré tout il eut un léger sourire crispé à la réponse de son condisciple. Bon et bien vu le temps ce n’était pas méchant, mais…c’est vrai surtout et cela Tyler ne pouvait pas le nier alors il se contenta de baisser la tête en rougissant de plus belle…Bon bah tant pis pour les notes alors, il trouvera bien un moyen de se rattraper.

Tyler tentait donc de suivre à nouveau le cours quand une feuille débarqua dans son champ de vision. Le jeune homme resta un moment sans comprendre, prenant tout de même la feuille avec précaution. Elle était remplie de mots clés apparemment avec parfois des phrases, le tout dans une écriture plutôt…foireuse, mais tout de même décryptage pour Tyler..Quoique quelques mots restaient des mystères au premier regard. La voix calme de son compagnon de classe retentit de nouveau à ses oreilles. Il lui proposait de l’aider en fin de cours s’il ne comprenait pas et donc de s’y remettre pour ne pas être complètement largué. La gentillesse apparente de l’intention arracha un grand sourire bien niais à Tyler qui ravisa ce dernier avant de hocher la tête dans un signe d’accord. Il valait donc mieux reprendre le cours immédiatement et ne pas s’étendre dans des discussions pour le moment, surtout que son condisciple n’avait pas cessé de prendre notes.

Tyler continua donc d’écrire autant qu’il pouvait, finissant par rattraper plus ou moins le fil du cours quand le prof revint sur un point précédent pour continuer le cours dans une autre direction. Le tout se passa sans encombre jusqu’à la pause. D'ailleurs, l’auditoire commençait à se dissiper et cette dernière arrivait donc au bon moment. Tyler quant à lui en profita pour lire attentivement et aussi rapidement qu’il pouvait les notes du jeune à ses côtés. Il parvint ainsi à compléter ses notes, mais arriva un moment où il ne parvint pas à décrypter une phrase…Et bien il allait donc lui demander non ? Il n’en eut pas le temps, car le cours reprit…et bien ce serait pour la fin du cours donc.

Attentif comme jamais, Tyler ne manqua pas une miette du cours. En plus, ce dernier lui semblait plus intéressant que les précédents sans qu’il sache vraiment expliquer pourquoi. La fin du cours arriva donc plus vite que prévu même si le professeur avait empiété sur cinq minutes vitales de leur emploi du temps. De toute façon, cela ne dérangeait pas Tyler outre mesure. En effet, il avait désormais deux heures et demi de pause avant son cours de droit de la communication. Sachant que les cafétérias allaient être bondées, il attendrait de toute façon 13h, 13h30 avant d’aller manger et donc ils avaient tout le temps, du point de vue de Tyler, pour parler du cours.

L’amphithéâtre se vidait déjà peu à peu dans un tintamarre difficilement comparable tandis que le jeune homme rangeait ses affaires dans son sac, laissant la feuille de notes de son condisciple en dehors de ce dernier. Il était préférable d’aller se pauser à une table quelque part hors de l’amphithéâtre, car un autre auditoire rentrait déjà. Tyler les plaignait d’ailleurs mentalement d’avoir cours pendant le temps de midi. Pour avoir vécu cela l’année précédente, il ne pouvait que comprendre leurs martyrs.

Ayant fini de ranger ses affaires, il se tourna vers son voisin de rangée afin de s’organiser pour la suite des évènements. Désormais il ne devait pas retenir sa voix, mais au contraire la hausser un tant soit peu pour ne pas être recouvert par le bruit ambiant.


« Euh…Je te propose qu’on aille limite se poser à la salle d’étude ici à côté où alors dans une cafét’…comme tu préfères…j’ai une ou deux questions, mais je ne voudrais pas non plus te faire perdre trop de temps…Et si jamais tu as un cours, j’ai une pause jusque 15h donc…on fait comme tu le sens euh…moi c’est Tyler et toi ? »

Tyler avait de nouveau rougi, mais déjà moins vivement que précédemment et même si son ton n’était pas assuré, il était moins mal à l’aise que la dernière fois ce qui était un réel progrès pour le jeune homme. En effet il n’avait pas vraiment l’habitude de causer Irl, comme on dit, à cause de sa timidité maladive…En attendant, il progressait déjà un tout petit peu, c’était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Silverstorm

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 15
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Etudiant en psychologie
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Mar 1 Fév - 17:57

La gêne semblait décidément être un sentiment prédominant chez ce jeune homme. Il rougissait au moment de prendre la parole, encore lorsqu'on lui répondait et toujours quand on l'abordait. Quoi que dans ce dernier cas, sa gêne se traduisait essentiellement par un sourire niais, du genre de ceux qu'aurait un gamin à qui on venait de céder à un caprice. Il fut cependant très bref, preuve qu'au moins il devait en avoir conscience. Ou alors qu'il avait remarqué qu'Andrew s'était détourné de lui et ne lui prêtait plus la moindre attention. En effet, le jeune homme s'était immédiatement replongé dans les paroles du professeur lorsqu'il eut constaté le signe d'accord de la tête de son camarade.
Il en fut ainsi jusqu'à la pause, un peu forcée par l'attitude générale de l'amphithéâtre, qui ne pouvait pas rester concentré bien longtemps. Cette tendance à l'éparpillement, surtout lorsqu'on était en masse... cela intéressait beaucoup Andrew, bien qu'il trouvait cela un peu "primitif" de la part de chacun dans le fond. D'abord pour ne pas réussir à rester sérieux un tant soit peu, inconscients qu'ils jouaient là leur avenir pour la plupart. Mais surtout en raison des changements impressionnants de comportements qu'entraînait l'effet de groupe. C'était incroyable comment un humain pouvait se croire intouchable quand il agissait comme les autres, aussi débile leur attitude soit-elle. Jusqu'au jour où on leur ferait comprendre que ce n'était pas le cas. Mais il était alors souvent trop tard... Bref, trêve d'égarements, cette finalité un peu extrême ne concernait pas vraiment le fait de se dissiper légèrement en cours de toute façon. Andrew avait juste la petite habitude d'analyser une situation jusqu'aux conclusions envisageables les plus extrêmes, puis en les généralisant, en y intégrant différentes variables etc... Bref, il s'occupait comme il le pouvait, et il trouvait intéressant d'observer toutes les situations possibles et imaginables, dont certaines auxquelles bien peu penseraient alors qu'elles n'avaient rien d'irréalistes.

En parlant d'analyse, le jeune homme profita de ce petit répit pour observer rapidement son voisin, voir s'il avait rattrapé les cours et s'il pourrait ainsi lui rendre sa feuille sans avoir besoin d'explications supplémentaires quelles qu'elles soient à leur sortie de l'amphithéâtre. Manifestement il ne semblait pas avoir de questions puisqu'il ne lui en posa aucune, mais en contrepartie il ne lui rendit pas sa feuille non plus. C'était donc plutôt mitigé. Peut-être avait-il fini mais comptait-il lui rendre à la fin du cours, ou alors, plus vraisemblable, n'avait-il tout simplement pas terminé mais n'avait pas encore de questions ou n'avait pas le temps de les lui poser maintenant. Pire : peut-être n'avait-il même pas commencé du tout et allait-il lui prendre un temps fou à la fin pour tout rattraper !
Finalement, le cours reprit au plus grand plaisir d'Andrew. Non pas qu'il était si studieux qu'il privilégiait les études à tout le reste, mais ce genre de petits temps de pause ne lui servaient à rien et lui faisaient perdre son temps. Il n'allait jamais vraiment parler à personne pendant ceux-ci et était donc voué à attendre que le professeur veuille bien reprendre. Certes il s'amusait alors à observer les alentours, mais le répit était alors trop bref pour que ce soit intéressant. Autant se permettre ceci à la fin du cours donc, et finir celui-ci au plus vite sans aucune trêve. Enfin, la plupart des étudiants n'auraient certainement pas été d'accord avec lui à n'en pas douter...

Ce qui devait arriver arriva : avec une pause de cinq minutes, le cours finit cinq minutes plus tard. C'était exactement ce qu'Andrew reprochait aux pauses : d'empiéter sur son temps personnel. Enfin, il n'était pas à quelques minutes près non plus. En réalité il s'en moquait même éperdument, il se le faisait remarquer mentalement par pur principe.
Rangeant tranquillement ses affaires, il regardait la salle se vider plutôt rapidement. A croire qu'il était le seul à attendre que le cours soit fini avant de ranger quoi que ce soit. Surtout qu'il aurait été le mieux placé pour aller vite afin de libérer la place au plus vite malgré son handicap. Mais non, c'étaient les autres qui se pressaient. Ils avaient limite déjà le sac sur le dos et un pied dehors. Enfin pas tous bien sûr, il nota certains autres étudiants qui étaient encore assis à s'affairer avec leur matériel. Parmi ceux-ci se trouvait son voisin. Qui peut-être n'agissait pas ainsi par habitude mais parce qu'il devrait de toute façon l'attendre. Cela prouvait en tous cas qu'il allait devoir lui donner quelques explications, il lui aurait sinon rendu sa feuille et serait parti sans demander son reste.
Ce que le concerné ne tarda pas à lui confirmer en lui reparlant tandis que lui attendait patiemment une réaction de sa part. Il lui proposait d'aller se poser ailleurs... Quoi de plus normal alors que d'autres étudiants entraient déjà pour prendre leur place ? Cafétéria ou salle d'étude... Et bien étant donné qu'il n'avait pas cours l'après-midi et donc le temps de manger séparément, autant aller en salle d'étude plutôt que dans une cafétéria bruyante. Il apprit au passage que le concerné s'appelait Tyler. Au moins il ne l'appellerait plus le roux maintenant. A lui de ne plus l'appeler l'infirme.


"Andrew. Allons plutôt dans une salle d'étude, ce sera plus calme."

Andrew s'exécutait déjà en se relevant difficilement. Tyler aurait tout le temps de le rattraper, un peu d'avance ne serait donc pas préjudiciable. Le jeune homme avait noté au passage qu'il avait encore rougi en prenant la parole. La gêne due au fait d'être en "tort" y était peut-être encore pour quelque chose, mais Drew commençait à croire qu'il y avait une autre raison. Enfin, il aurait tout le temps de remarquer quelque chose plus tard, avec le temps.
Sortant finalement de l'amphithéâtre, Andrew se dirigeait doucement mais sûrement vers la salle d'étude la plus proche. A l'intérieur, il n'y avait pas grand monde. Normal, c'était l'heure de manger. Peu de gens privilégiaient les études à leur estomac... Se dirigeant vers une table facile d'accès et appuyant sa canne contre la table une fois assis, le jeune homme attendit patiemment que Tyler prenne place, sorte ses affaires et lui pose ses questions. A bien y penser, depuis qu'il s'était levé de l'amphithéâtre, il n'avait pas parlé en fait. Une attitude un peu froide à première vue, et qui n'allait pas arranger les choses concernant la gêne du roux. Enfin d'un autre côté, s'il n'avait rien à dire... Andrew était du genre à ne pas parler pour ne rien dire. C'était ce qui pouvait le faire paraître asocial, à plutôt juste titre d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Morgan

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 54
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Universitaire/ Facteur le w-e
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Mar 1 Fév - 20:23

Tyler était donc en train de ranger ses affaires en attendant la réponse de son voisin de classe. À savoir en attendant de savoir où aller, si cela ne le dérangeait pas, et son nom…D'ailleurs, les réponses ne tardèrent pas. Andrew donc. Bien, maintenant il saurait comment l’appeler mentalement que ‘le psycho’…car oui Tyler s’interdisait de l’appeler ‘l’infirme’ car cela devait être plus que désagréable…tout comme si on l’appelait ‘le roux’. Bien que ce surnom n’était pas si négatif que cela. Bref, il savait désormais à qui il avait emprunté des notes, il lui manquait que le nom de famille et il pourrait même le rajouter en ami sur un réseau social si c’était pas beau ça !

Encore fallait-il vouloir l’avoir dans ses amis…A priori, il ne serait pas contre…ce serait sans doute plus facile pour lui de faire la conversation via internet. En attendant, Andrew prenait déjà de l’avance apparemment et Tyler lui laissa d’ailleurs le temps en ralentissant un peu l’allure de son rangement. Il finit tout de même par rattraper Andrew sur le chemin menant à la salle d’étude dans un silence qui l’ennuyait un peu, mais il ne savait pas trop quoi dire pour briser ce dernier. Le chemin séparant l’amphithéâtre de la salle d’étude n’était pas long, les deux se situant dans le même bâtiment ce qui était sans doute positif vu la légère difficulté qu’avait Andrew pour se déplacer.

Tyler observait d’ailleurs légèrement ce dernier, le suivant de prés et adaptant son rythme à celui de ce dernier. Il ne put s’empêcher de grimacer légèrement de peine…C’était triste quand même…le pauvre…cela devait être dur de se déplacer avec un tel handicap. Se rendant compte de ses pensées, Tyler se ravisa et se contenta de penser au cours qu’il aurait l’après-midi et a d’autres choses sans grande importance, vagabondant de sujet en sujet.

Ils arrivèrent finalement à la salle d’étude qui était vide mis à part trois ou quatre autres personnes et dans laquelle il était entré du pied droit évidemment. Le fait qu’elle soit déserte n’étonnait guère le jeune Tyler. En effet, certains avaient le courage de faire la file aux cafétérias et dans les autres cas ils se regroupaient histoire de se détendre et de parler de sujets bien souvent pas très évolués. Certes Tyler pensait peut-être cela, car il n’avait pas des sujets de conversation habituels, mais au moins il n’en a pas qu’un seul. Qu’importe, ce n’était pas l’important en ce moment ci. Ils avaient un cours de sociologie à récupérer, ou du moins une partie.

Andrew était déjà en train de s’installer à une table non loin de là et Tyler sortit de sa torpeur pour faire de même en sortant ses affaires. Une fois le tout sur la table, il s’assit à côté d’Andrew. Bien évidemment, il ne put s’empêcher de rougir légèrement, mais c’était nettement moins vif que les fois précédentes. Le jeune homme dégaina son PC portable, y rentrant rapidement son mot de passe et fermant sa messagerie instantanée qu’il avait laissée en ouverture automatique. Ensuite il n’eut qu’à ouvrir le fichier socio qui était sur son bureau puisqu’il venait d’avoir cours.

Bien, il reprit sous les yeux la feuille de notes d’Andrew et…marqua une pause. Bien…il devait parler donc. Et hop rebelote et voilà que les joues du rouquin prennent une teinte pourpre…Faudrait pas que l’autre vienne à croire qu’il est amoureux, car non ce n’est pas le cas, il n’y a même pas réfléchi et puis il ne le connait même pas, non il est juste extrêmement timide…cela en devenait même fort fort embêtant. Et donc, Tyler devait reprendre la parole, du moins s’il voulait rajouter la phrase qu’il n’avait pas su décrypter et lui expliquer le point qu’il n’avait pas compris. En toute logique cela ne prendrait que quelques minutes. Mais pour cela il fallait donc qu’il prenne son courage à deux mains et ose poser les deux questions…ce qu’il allait faire après avoir respiré un bon coup pour se redonner du courage


« Euh bien donc…socio…euh pour commencer y a une phrase que j’ai eu un peu de mal à lire…euh …celle après le ‘et pour cause’ ici… »

Tyler montra la ligne d’un doigt qu’il parvint à empêcher de trembler, tandis qu’il maudissait sa timidité maladive avant de se taire pour laisser Andrew lui dire le contenu de cette mystérieuse phrase. Il ne put s’empêcher de regarder aux alentours avec l’envie de disparaître tellement il se sentait ridicule. La rougeur de ses joues le brulait presque, du moins psychologiquement tellement il avait l’impression de pouvoir être vu à 200 miles à la ronde. En attendant il devait tout de même en venir à bout avec ce cours, et c’était désormais plus que certain : il haïssait Oliver et James oh que oui et si le meurtre était légal il les aurait probablement massacrés…quoiqu’il n’en était vraiment pas capable même si ce n’était pas l’envie qui lui manquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Silverstorm

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 15
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Etudiant en psychologie
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Jeu 3 Fév - 19:07

Tyler arriva finalement et vint s'installer juste à côté de lui. Pas en face mais à côté, ce qui offrait donc une proximité plus proche. Plutôt amusant alors qu'il rougissait encore un peu, preuve de plus en plus évidente qu'il devait être assez timide. En temps normal pourtant, quelqu'un d'aussi discret se serait assis en face, question d'habitudes et de distance. Cependant s'il voulait montrer au mieux ce qu'il n'avait pas compris sur les notes de son camarade, et éventuellement mieux comprendre ce que ce dernier aurait à lui dire, il était plus commode de se mettre sur le côté plutôt qu'en face.
Tyler sortant son ordinateur portable devant Andrew, ce dernier put en profiter pour observer ce qui s'y trouvait sans même avoir besoin de se montrer curieux ou indiscret. Après tout si on le lui mettait sous les yeux... En attendant cela lui permettait d'en savoir un peu plus sur le roux. Déjà il n'était pas très prudent. En effet, Drew eut tout loisir de contempler son mot de passe, qu'il avait tapé sans vraiment s'en cacher devant lui. Certes à l'écran de petites étoiles étaient apparues, mais il avait suffit au jeune homme de regarder les touches sur lesquelles ses doigts avaient appuyé pour connaître le précieux mot secret. Encore heureux pour Tyler qu'Andrew n'avait aucune mauvaise intention et n'était pas du genre à répéter ce qu'il savait... D'ailleurs il ne le dirait pas non plus au concerné, c'était pour dire !
Il ferma ensuite sa messagerie instantanée qui s'était affichée toute seule. Drew n'eut pas le temps de voir s'il s'était également connecté automatiquement ou encore, si elle était restée sur la page de connexion, si le mot de passe était aussi long, signe qu'il serait alors sûrement le même que celui de son ordinateur. De petites informations à première vue inutiles mais qui pouvaient en réalité en dire long sur la personnalité de quelqu'un mises bout à bout. Du genre était-on paresseux, à préférer la simplicité, à être très porté sur la sécurité, un peu paranoïaque, organisé etc...

Bref, Andrew n'eut de toute façon pas vraiment le temps de voir grand chose, le bureau disparaissant rapidement au profit d'un fichier qui s'y trouvait en raccourci et qui eut vite fait d'être ouvert. Il s'agissait bien sûr du cours qu'il venait de prendre un peu plus tôt, ou tout du moins qu'il avait tenté de prendre avant de se laisser déconcentrer. Il n'y avait donc rien de bien étonnant à ce que le document ne soit pas très rempli. Tandis qu'Andrew parcourait des yeux ce que Tyler avait tapé, ce dernier relisait sur ses propres notes ce que lui-même avait écrit. La tâche n'étant pas bien longue de son côté vu la pauvreté du contenu, Drew attendit patiemment que son camarade ait quelque chose à lui demander, se perdant en attendant dans ses pensées.
Ainsi, comme la plupart des étudiants, il avait un ordinateur portable pour prendre ses cours... Lui-même avait longuement hésité à prendre le sien à l'université, mais il avait vite réalisé qu'il y aurait deux soucis majeurs. Dans un premier temps, il aurait été légèrement difficile pour lui de s'encombrer d'une telle machine sachant qu'il avait déjà une main d'occupée. De plus, toujours à cause de ce même handicap, il était plus long que les autres à taper. Il avait donc plus vite fait de prendre ses notes de façon manuscrite, tant pis si l'écriture devait en être peu lisible. Quoi qu'avec le temps, peut-être un jour en prendrait-il l'habitude à force de traîner chez lui sur l'ordinateur. S'il trouvait ensuite un moyen d'emmener facilement avec lui cet outil de travail, ce pourrait être une chose intéressante qui rendrait le tout plus pratique que ces feuilles. Mais ce n'était pas encore d'actualité, et ce système lui convenait tout à fait pour le moment.

Tyler finit finalement par le tirer de ses pensées en lui posant sa première et seule question manifestement... non sans rougir légèrement une fois encore ! Alors qu'il lui montrait par la même occasion l'endroit sur ses notes qui le dérangeait, Andrew parcourut rapidement des yeux ce qu'il avait écrit. Commença alors une brève lecture, bien vite suivie de quelques explications qui étaient loin d'être des plus intéressantes et dont on pourrait aisément se passer des détails pour le bien de tous.
Quelques minutes plus tard, ils en eurent terminé et chacun allait pouvoir retourner à ses petites affaires, sûrement en se quittant sur des remerciements pompeux. Oui, Drew n'était pas du genre à particulièrement apprécier la reconnaissance qu'on pouvait lui montrer. Cela pouvait paraître étrange, mais dès lors qu'il agissait par principes et donc nullement pour obtenir ce genre d'égards envers lui, il trouvait que cela était déplacé. Et puis il n'aimait pas non plus être sur le devant de la scène, et c'était l'impression que lui donnait ce genre d'attitudes à son égard.
Heureusement, si l'on pouvait dire, un évènement vint troubler le bon ordre des choses et ainsi empêcher Tyler de le remercier. Enfin heureusement... En fait, un étudiant, qui revenait certainement d'un fast food puisqu'il avait en main l'un de leurs récipients si caractéristiques, se prit les pieds dans quelque chose. Andrew aurait parié qu'il s'agissait du sac du roux, même s'il ne le voyait pas d'ici... Le seul petit problème, c'était qu'il y avait encore une certaine quantité de liquide dans le verre de l'étudiant. Sous la pression du soda, le simple petit couvercle ne résista pas. Telle une porte à
ouverture automatique qui s'ouvre seule pour laisser passer chacun sans résistance, le couvercle n'en opposa aucune et laissa passer sans encombre le précieux liquide qu'il aurait dû préserver. Alors libéré, le soda s'en donna à coeur joie et se précipita dans un tout nouveau récipient qu'il devait trouver fort à son goût : l'ordinateur portable de Tyler, et plus précisément le clavier dans lequel le liquide coula entre chaque touche. Quel gâchis, le verre était encore presque plein !
Plus sérieusement, une pensée traversa l'esprit d'Andrew : tout ça pour ça... Car il soupçonnait fortement que tout le travail fait par rapport au cours allait être perdu après ça. En attendant, il n'était pas plus concerné que cela et préférait donc attendre la réaction d'un des deux autres concernés avant d'éventuellement se manifester... ou de s'éclipser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Morgan

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 54
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Universitaire/ Facteur le w-e
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Lun 7 Fév - 12:26

Pendant que son sauveur improvisé- à savoir Andrew- répondait patiemment à sa question , Tyler prenait consciencieusement notes de chacun des mots de ce dernier. On aurait presque cru qu’il était devenu une groupie d’un célèbre chanteur et qu’il copiait les réponses de son interview savamment pour un blog quelconque d’une inutilité déconcertante. Bien sûr ce n’était pas le cas et ce n’était pas plus mal. Ainsi, le jeune homme ne songeait nullement à ce que Drew aurait pu faire s’il était mal intentionné. Ce n’était pas par naïveté, mais plus parce qu’il était perturbé à cause de sa timidité maladive et faisait donc preuve d’inattention. Mais comme il ne s’en était pas rendu compte et que ‘son sauveur’ n’était pas mal intentionné et bien, cela ne posait pas de problèmes.

Une fois l’explication terminée, Tyler ne put s’empêcher de regarder Andrew avec des
petites étoiles d’admiration dans les yeux…mais il vaut peut-être mieux ne pas trop s’attarder sur ce détail afin de ne pas pourrir encore plus la réputation apparente du jeune universitaire. Disons juste qu’il ne connaissait personne irl de l’université et que pour un premier contact c’était un contact positif. Les deux jeunes hommes eurent vite fait d’en finir avec le cours de sociologie et, rangeant ses affaires, le jeune Tyler reprit la parole à son tour.

« Je…merci beaucoup de m’avoir aidé en tout cas..c’est très…gentil…limite..je..hem…si on peut pourquoi pas se… »

Tyler fut interrompu dans sa proposition de se revoir et/ou de préparer leurs futurs examens ensemble par une maladresse qui allait bousiller le résultat de leur collaboration. En effet, un master venait de se prendre le pied dans le sac du jeune commu et fit voltiger le contenu de son soda sur…le pc portable de Tyler. La scène se figea un moment. Le jeune Morgan tenait son syllabus dans sa main et ne savait trop comment réagir. Le master et ses amis tiraient une tête assez dépitée. Et concernant Andrew il semblait sans réaction.

Le premier réflexe de Tyler fut de lâcher une insulte d’usage souvent rendue moins grossière par un punaise, avant de se tourner vers Andrew avec un air perdu. Il cherchait dans ce dernier une espèce d’aide sans trop savoir pourquoi…Il cherchait une solution, mais à priori il venait de perdre le travail de toute une année…année qui semblait donc franchement compromise. Le master reprenait la parole, s’excusant à toute vitesse avant de filer…ouais il ne voulait certainement pas repayer un pc à Tyler…c’était compréhensible, mais enrageant en même temps. D'ailleurs, des larmes de rage et de désespoir se formaient dans les yeux de Tyler tandis qu’il s’approchait de son ordinateur qui semblait avoir rendu l’âme, died by coca…fichu soda…en plus, c’est bien agressif…

Dépité, le jeune rouquin ne put s’empêcher de verser quelques larmes avant de se tourner vers Andrew, seul allié présent dans la salle d’étude qui avait été désertée suite à l’événement…personne ne tenant à y être lié de prés ou de loin à cet incident. En attendant, le jeune Morgan cherchait les mots pour demander une ultime faveur à son condisciple.


« Je…tu…j’ai vraiment la poisse…tu…enfin il y a moyen qu’on se voie ? Je ne sais pas comment je vais faire pour mes notes sinon ? Je n’ai pas envie de t’ennuyer..Ça me gêne..Mais je ne connais personne…et on approche des examens à grands pas..Et j’avais toutes mes notes sur mon pc…je suis fichu… »

A ces mots, le rouquin passa des mains dépitées dans sa tignasse avant de tenter d’essuyer un maximum son ordinateur avec des mouchoirs, mais le liquide séché était collant et il devra sans doute tenter d’humidifier ses mouchoirs…au point où il en était…mais il n’avait pas grand espoir de survie vu la quantité de soda qui avait été déversée sur son pc…le drame pour le geek qu’il était…surtout en avril…sachant que leurs examens commençaient mi-mai…il lui restait moins d’un mois pour se remettre en ordre…ce qui lui ferait sans doute office de révisions…VDM


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Silverstorm

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 15
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Etudiant en psychologie
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Lun 21 Fév - 23:15

La première réaction vint de Tyler, qui lâcha un bien vilain mot avant de se tourner vers Andrew. Ce qui ne plaisait pas particulièrement à ce dernier, car cela signifiait qu'il risquait certainement d'être monopolisé encore plus par la suite. L'étudiant fautif de cet incident ne tarda pas non plus à réagir en s'excusant puis en prenant la fuite. Alors que Tyler regardait d'un air dépité son "agresseur", Andrew profita de ce petit moment de répit pour toucher discrètement l'ordinateur de son camarade. S'il n'était pas définitivement hors service, son pouvoir pourrait le rallumer et ainsi "sauver" le jeune handicapé tout comme Tyler. Il n'avait cependant pas de grands espoirs que ceci fonctionne, puisque si un ordinateur portable s'éteignait ainsi cela voulait dire qu'il était foutu généralement. Il aurait eu un meilleur espoir s'il avait s'agit d'une tour, qui aurait pu s'éteindre par une coupure de courant grâce au disjoncteur. Enfin, ça ne coûtait rien d'essayer de le toucher, ça ne pouvait qu'être un contact positif. Soit la machine fonctionnerait à nouveau, soit rien ne se passerait. En aucun cas il n'aurait pu empirer les choses donc. Malheureusement il n'était pas magicien et son pouvoir ne lui permettait pas de réparer ce qui avait été endommagé. Hors dans ce cas là, il semblait qu'il y avait effectivement des dommages puisque rien ne se passa. Tant pis, il aura essayé. Andrew retira alors prestement sa main avant d'être vu, savait-on jamais qu'on y voit là quelque chose d'étrange. Encore faudrait-il qu'on l'ait vu d'un autre côté. Ce qui était impossible, il y avait fait attention.

Finalement, tout le monde ayant déserté l'endroit, Tyler se retourna vers lui, les yeux humides et des traces de larmes sur les joues. Allons bon, voila qu'il cédait aux pleurs... Il s'agissait donc d'un sentimental, quelqu'un qui était sûrement à fleur de peau. Ces gens là étaient souvent des plus agaçants, à pleurer pour un rien et à tout dramatiser. Les réconforter relevait d'ailleurs généralement de l'impossible. C'était un peu comme s'ils se complaisaient dans leurs malheurs, ne faisant jamais en sorte d'arranger les choses mais trouvant toujours à se plaindre, sans finalement parvenir à profiter du moment présent qui était la plupart du temps moins dramatique qu'ils ne le prétendaient. Ils s'en rendaient d'ailleurs compte lorsqu'il était trop tard... Enfin bref, Andrew ne pouvait pas dès à présent classer Tyler dans cette catégorie là, bien qu'il s'y dirigeait plus qu'ailleurs pour le moment. C'était encore trop tôt, peut-être que cet ordinateur avait une quelconque valeur sentimentale importante, ou autre chose du même genre qui justifierait des larmes sans pour autant signifier qu'on était hypersensible.
L'étudiant prit finalement la parole pour lui demander de l'aider à rattraper toutes ses notes qu'il venait de perdre. C'était ce qu'Andrew craignait... Le pire, c'était qu'il n'avait en théorie aucune raison de refuser. Son camarade ne lui avait encore donné aucune bonne raison de le laisser se débrouiller seul. Et en plus, le jeune infirme venait de penser à une autre raison éventuelle de ses pleurs : ce pourrait être juste à cause du fait d'avoir perdu ses notes. Ce qui était encore pire sentimentalement parlant que de pleurer pour la perte de son ordinateur. Si c'était pour cette raison, ça s'annonçait encore pire que prévu...
Bref, pas de conclusions hâtives. Une autre conclusion qui elle n'avait rien d'hâtive s'imposait pour le moment : cet étudiant n'était pas très bien organisé ni prévoyant. S'il venait de perdre toutes ses notes à cause de ce malheureux incident, cela signifiait donc qu'il ne faisait jamais de copie de sauvegarde alors que tout était informatisé... Pourtant, on savait combien l'informatique peut être fragile, avec tous ces virus, des soucis électriques ou encore d'autres péripéties comme celle qui venait d'arriver. Ne garder qu'un en seul exemplaire chacun de ses fichiers importants était de la pure inconscience. Andrew n'allait d'ailleurs pas se priver de le lui faire remarquer, commençant même par ce point avant de lui répondre concrètement.


"Cet incident aura au moins le mérite de te donner une petite leçon : toujours garder une copie de ses fichiers, surtout s'ils sont des plus importants."

Certes, cela pouvait paraître assez... froid comme réponse face à la détresse du jeune étudiant. D'un autre côté, Andrew n'était pas connu pour sa sociabilité. Et puis, n'avait-il pas raison en plus de ça ? Et c'était rarement en disant gentiment les choses que les gens écoutaient et changeaient. Pas besoin d'être méchant non plus bien sûr, juste neutre, objectif et impartial. C'était donc exactement ce qu'était Andrew !
Enfin, sa future réponse serait déjà plus "sympathique" bien que toujours exprimée sur le même ton neutre. Seul le contenu ferait la différence.


"Faut voir, tu me proposes quoi exactement ? J'ai également d'autres cours à côté ainsi que diverses activités. Déjà à cette heure là chaque semaine, ça serait donc possible. Mais ça risque de faire court d'ici les examens."

Andrew ne lui fit aucune véritable proposition, se contenant plutôt de lui exposer les quelques contraintes existantes et de lui demander les siennes. La raison était simple : dès lors que cela lui prenait sur son temps personnel, ou que ça avait un quelconque autre inconvénient pour lui, son aide n'était pas sans contrepartie. Aussi préférait-il voir ce qu'allait lui proposer Tyler avant d'éventuellement devoir lui parler de ce "donnant-donnant".
En attendant, il observa le jeune homme essayer de sauver son ordinateur. Le pauvre, s'il savait que c'était vain... Andrew le savait lui, mais il ne pouvait pas le lui révéler sans que cela paraisse suspect. Aussi le laissa-t-il s'affairer pour rien en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Morgan

Étudiant(e)
Étudiant(e)
avatar


Nombre de messages : 54
Points Compétences : 27


Identité
Métier: Universitaire/ Facteur le w-e
Âge: 20 ans
ID :

MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   Dim 27 Fév - 20:05

Dépité le rouquin attendait la réponse d’Andrew, tout en essuyant au maximum son pauvre ordinateur avec ses mouchoirs, se sentant d’ailleurs complètement idiot avec ses larmes séchées et les autres qu’il retenait.Il se sentait puéril, mais rien ne pouvait y faire : il venait tout de même de perdre, à priori car il n’avait pas grand espoir quant à l’avenir de son ordinateur portable, les notes d’une année entière (voire de deux en fait…) ainsi que son moyen de distraction privilégié…De ce côté-là, cela restait tout de même un demi-mal, car ce n’était tout de même pas son unique moyen de distraction, et encore bien !

La réponse du jeune ‘psycho’ ne tarda d’ailleurs pas. Il faut dire que les psychos sont réputés pour leur sympathie malgré le fait qu’ils soient en général tordus puisqu’ils étaient leurs propres meilleurs clients d’après ce qu’il avait pu en entendre. Ainsi, puisque Andrew était en psycho on pouvait conclure que ce dernier était sympathique.Tyler se rassura avec cette conclusion tandis que la voix de son camarade atteignait ses oreilles. C’est là qu’il comprit que ce n’était peut-être qu’un paralogisme. Certes il n’était pas méchant…mais on ne pouvait pas vraiment le qualifier de sympathique non plus…En effet, il aurait put le plaindre ou quelque chose du style non, au lieu de lui faire la morale ? Les parents remplissent parfaitement ce rôle que pour n’être surenchérit par d’autres personnes.

Cependant, Tyler avait beau grommeler mentalement qu’il ne pouvait pas contredire son camarade. Rien à faire, Drew avait raison : oui il aurait du copier ses fichiers. Mais bon, il avait oublié d’y penser…cela peut arriver non ? Quoi qu'il en soit, cela ne risque plus d’arriver après cette leçon de malchance. De plus, le commentaire d’Andrew n’était nullement moqueur et Tyler ne pouvait donc pas lui en vouloir et lui faire la gueule. Il se limita donc à fixer le sol un instant, honteux, tandis que son compatriote d’université reprenait la parole.

Ah cool ce n’était donc pas un refus. Or si ce n’était pas un refus, c’était une acceptation ! Encore un raisonnement erroné, mais le jeune étudiant n’en avait cure. Bon il pourrait donc se remettre en ordre pour leurs cours en commun…et pour le reste et bien il était tout de même fichu. Mais en l'occurrence, on parlait des cours communs. Bien donc, il fallait trouver des moments pour se retrouver. Bien pas compliqué cela. Tyler eut un réflexe, tendant son index vers l’interrupteur de son pc. Voilà un tic qui était bien
vilain, mot qui pouvait d’ailleurs convenir à tout cela. Limite dans une série cela aurait été un élément déclencheur, mais là cela se montrait encore une fois de plus à quel point la situation pouvait être ennuyante. Même un fichu horaire allait être pesant à refaire…enfin, disons qu’à priori c’était plus facile avec l’horaire sous les yeux, horaire étant sur le site de sa fac…et donc sans pc…et bien il reste sa tablette électronique ! Décidément…il n’était pas rapide au niveau de la réflexion ce jour ci. Les derniers événements pouvaient en partie expliquer son état de déroute.

« Merci…Attends deux secondes et je te dis ça, Andrew »

Oui répéter le prénom pour bien montrer qu’on la retenu, ou pas. Quoi qu'il en soit, Tyler sortait déjà sa tablette électronique de son sac avec mille précautions…de peur de déclencher une boucle infernale déclenchant elle-même la terrible et sordide loi de Murphy. Tablette en main, il entreprit de l’allumer et d’aller chercher son horaire, face à Andrew désormais. Cela prit en tout et pour tout 1 minute et 57 secondes…Mais cela n’a pas grande importance. Une fois cela fait il ouvrit une note et fit glisser ses heures de pauses dans celle-ci d’un geste fluide qui prouvait a quel point il avait l’habitude de ces technologies, comme la plupart des jeunes de sa génération d’ailleurs.

« Bien donc…lundi je finis à 14h…mardi…j’ai un trou de 13 à 16…mercredis pas moyen…les jeudis comme désormais donc un trou jusque 15h…et les vendredi je finis à 13h…le week-end je suis dispo l’après-midi… Hum qu'est-ce qui te vas ? »

Andrew replia sa tablette électronique et la rangea avec autant de précautions qu’il l’avait sortie,afin de ne pas déclencher blablabla…et oui car Tyler aime se prendre la tête pour rien. Quant à son pc portable, il soupira quand il le replia. Ce dernier était plaquant et sans doute très souffrant…Pauvre ordinateur…Enfin, Tyler irait voir un informaticien ou quelque chose dans le genre un de ces jours. En attendant il attendait les propositions de jours d’Andrew afin de les inscrire…sur son smartphone nouvelle génération…et aussi se sentir un peu mieux en ce jour cruel.

C'est a cette instant, loi de Murphy oblige, qu'une vibration se fit ressentir dans la poche du rouquin. Gêné, il rougit de plus belle en sortant son portable nouvelle génération de sa poche....Bien, au moins ce n'était pas les monstres...même si cela restait dans le cadre familial.


« Euh...excuse moi...je dois répondre ça ne durera pas longtemps...euh...»

Mal à l'aise, Tyler décrocha histoire de ne pas laisser Jason (son frère ainé) dans le vide. Cependant il n'appréciait pas cette situation car il avait conscience qu'il était probablement en train de faire perdre du temps à Andrew. Or ce dernier venait de l'aider et allait peut être lui accorder du temps pour qu'il puisse se remettre en ordre et donc il ne méritait pas qu'on le laisse en plan ainsi même pour un coup de téléphone surprenant d'un frère ainé. Quoiqu'il en soit Tyler répondit brièvement à son frère, frère qui voulait savoir s'il pouvait squatter son kot un week-end avec une bandes de potes dont un pour qui Tyler était entiché...le gamin répondit juste qu'il devait réfléchir avant de clore la conversation. Le tout avait duré moins de cinq minutes mais c'était suffisant pour qu'il ait envie de disparaitre... et de se justifier, chose qu'il ne tarda pas à faire.

« Désolé...c'était mon frère ainé, Jason...j'aurais cru que c'était important mais il voulait juste me demander s'il pouvait squatter mon kot avec des potes le week-end en 15... bref...on en était où?»

Oui, parce que prendre cet appel n'avait pas été juste un manque de respect et une perte de temps, cela avait été aussi une source de distraction suffisante pour que le jeune commu perde le fil et se sente encore plus mal à l'aise...Cqfd...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un cours en commun [Andrew Silverstorm]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un cours en commun [Andrew Silverstorm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Inscription au cours commun de DFCM / Potions
» [COURS] Cour commun 5/6/7ème année - N°1
» [COURS] Cour commun : l'armure d'Elhaz
» [Cours commun] Premier cours : les épouvantards
» cours de latin
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Children :: Carképolis, la capitale :: La Vieille Cité :: L'Université d'État-
Sauter vers: