Partagez | 
 

 Saddie-Rose Lawrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saddie-Rose Lawrence

Nation&Démocratie
Nation&Démocratie
avatar


Nombre de messages : 17
Points Compétences : 8


Identité
Métier: Chanteuse
Âge: 23 ans
ID :

MessageSujet: Saddie-Rose Lawrence   Sam 14 Mai - 4:10

Votre personnage


- État Civil -


©sulky
– Nom : Lawrence
– Prénom : Saddie-Rose
– Âge : vingt trois ans, mais j’ai l’impression d’avoir renaît il y a moins d’un an, alors je dois être un bébé en quelque sorte…
– Date de Naissance : 26 novembre
– Études et/ou Métier : Elle a obtenu dernièrement un diplôme en psychologie. N’ayant pas toujours été à cheval sur ses études, elle a toutefois un certain don pour apprendre et a une mémoire étonnante, alors mais une fois bien déterminée, elle a pu finir ses études en un temps record. Aujourd’hui, elle travaille actuellement à changer le monde. Elle n’a qu’un petit rôle, elle se charge de la paperasse, du café vous savez … Oui bon, rien de très avantageux. Mais elle a confiance et elle est plus déterminée que cela.
– Titre/Statut social : Pratiquement pauvre.

– Particularité(s) : Outre ses tatous, ses piercings, sa faculté de tout retenir ? Son besoin de liberté ? Elle n’a rien de réellement différent des autres…
– Avez-vous une fausse identité ? Si oui, laquelle ? //

- Quelques détails essentiels -

– Vos idéaux :

Saddie-Rose a l’impression d’avoir été privilégiée. Si elle n’avait pas reçue d’aide, elle s’imagine qu’elle serait probablement morte d’ici quelques années. Sa vision de la vie ? Maintenant qu’elle a les yeux ouverts elle la trouve probablement plus belle que les autres. Elle se rend également compte de toutes les injustices, de tous les problèmes. Elle voudrait changer tout cela. Pour le moment elle veut rembourser sa dette ; elle veut venir en aide à une personne. Qu’importe la façon, la raison, elle veut changer la vie de quelqu’un d’autre, comme l’a fait une personne pour elle. Elle se rend compte qu’il n’y a rien de très simple. Elle se montre patiente, et elle n’abandonne pas. Peu importe ce qui lui arrive.

Toutefois, Saddie a un penchant pour la liberté, pour que tous soient égaux. Elle a parfois une attitude contradictoire, elle est quelquefois défaitiste, s’imagine que rien ne changera et aurait tendance à vouloir adopter une autre façon de faire. C’est dans ses moments qu’elle pourrait être fragile et naïve et ainsi être poussée vers une autre porte. Elle ignore l’issue de ses combats et espère sincèrement être une bonne personne. Mais qui se rend compte de ses propres faiblesses ?


– Votre capacité :

Saddie a une capacité simple mais étonnante. Elle a une certaine chance toutefois, elle ne risque pas d’être découverte. Elle est une Draiochtan sans le savoir elle-même. La jeune femme a une mémoire photographique exceptionnelle. Donc, rien de dangereux, rien de réellement fascinant et … comment prouver que c’est une capacité hors du commun. Toutefois, lorsque l’on s’attarde et que Saddie est capable d’énumérer une à une toutes les choses pouvant se retrouver dans une pièce, des choses dont même le propriétaire de l’endroit ne pourrait parler, il est évident qu’elle est « spéciale » aux yeux de tous. C’est effectivement une capacité un peu moins ordinaire qu’une autre. Heureusement pour elle, difficile à découvrir. Elle-même ne sait pas, elle n’a jamais réellement eu à décrire quelque chose en détail, son pouvoir ne se manifeste pas si elle n’y songe pas. En outre, il n’y a rien à dire de plus là-dessus. Si elle venait à se servir de son pouvoir elle pourrait peut-être en voir plus. Avoir une capacité d’analyse hors du commun mais également se rendre compte qu’il est épuisant de se souvenir de tout !

– Votre physique :

Saddie-rose est une jolie jeune femme. Fausse blondinette tatouée, elle n’est certainement pas l’image de la femme parfaite. Elle a son propre style, sa propre façon de vivre et elle n’est certainement pas copié sur qui que ce soit. Elle apprécie la beauté et aime les beaux vêtements. Petite, menue, personne n’irait jusqu’à penser qu’une tigresse sommeille en elle, que cette jolie fille a pu un jour être une sorte de droguée dangereuse. C’est son passé et elle ne le renie pas, elle ne le masque pas. Aujourd’hui, elle cherche à prendre sa place dans la société. Si autre fois elle s’était montrée inconsciente et stupide, maintenant elle veut s’en sortir et s’intéresse à ce qui se passe autour d’elle. Elle n’est certes pas pionnière d’un nouveau monde, que par son attitude et ses accoutrements elle n’est clairement pas prise au sérieux. Toutefois, l’on se rend peu à peu compte qu’elle pourrait s’avérée utile, qu’elle n’a pas froid aux yeux et qu’elle est attachante. Étrange, sans aucun doute.

La jeune femme est un être étrange et cela se remarque simplement en la regardant. Une discussion renforce certainement ce sentiment. Une sorte de mélange de gamine dévergondée et d’une jeune femme intelligente et sympathique. Son attitude, sa démarche, cela se reflète sans la moindre barrière. Elle n’est pas le genre de femme que l’on peu facilement brimer. Elle s’habille comme elle le désire, personne ne pourrait l’en empêcher elle deviendrait probablement complètement hystérique. Elle mange ce qu’elle veut et dit tout ce qui lui passe par la tête.

C’est une petite sauvage éduquée, un tremblement de terre de niveau 2, une princesse déchue. Elle est tout et rien en même temps. Une être franchement futile qui se montrera peut-être importante finalement. Elle ne se fond pas dans le paysage, elle trouble et intrigue. Un insecte que l’on écrase pas aussi facilement…

– Votre caractère :

Survoltée, amusante, choquante. De nombreux adjectifs pourraient la décrire et pourtant personne ne pourrait dire la connaître parfaitement. Elle aime parler, elle aime bouger, elle est continuellement bourrée d’énergie alors qu’avant, lorsqu’elle se droguait, elle n’était que l’ombre d’un être vivant. Elle va facilement vers les gens et n’a certainement pas peur du ridicule. Après tout, après avoir connu tous les excès, qu’est-ce qui pourrait faire plus peur que ça ? Saddie est une femme qui n’a pas froid aux yeux et c’est étrangement un comportement accepté par certaines personnes. Si elle est toujours un déchet de la société, elle se retrouver dans les hautes sphères. Prête à tout pour prouver son utilité, elle n’hésitera pas à utiliser la manière forte. Sans aucun doute. Elle n’en reste pas moins agaçante et impulsive. Elle s’attire ainsi facilement des ennuis et cause des problèmes autour d’elle. Une gamine détestable, mais intelligente. Voilà ce que l’on retient d’elle. Après tout, cette attitude ne chercherait pas à dissimuler quelque chose ? Se montrer aussi méprisante donne l’impression qu’elle n’est qu’une moins que rien. Pourtant, elle analyse, comprend, retient. Elle est une bombe a retardement. Saddie est travaillante et n’a pas peur de recommencer quelque chose jusqu’à la réussit totale. Mais c’est également une éternelle gamine, qui a besoin de rigoler, de prendre la vie avec une certaine légèreté, ce qui déplait assurément.

Toutefois, elle a une autre part en elle. L’ambitieuse, celle qui voudrait se rendre plus loin. Elle n’est pas uniquement la jeune femme qui chante dans ses temps libres, qui est le larbin d’un emmerdeur. Elle est celle qui se montre forte, celle qui a un pouvoir qui pourrait se montrer utile. Elle est celle que personne ne connaît réellement. Elle finira certainement par se dévoiler…

– Votre histoire :

– Place toi là, comme ça c’est bon.
Tout était bon pour se sortir de la misère, pour pouvoir avoir un jour un truc qui ressemblerait à une vie normale. Ça commence par un joint, ça se termine dans une ruelle, tu n’as pas conscience que t’es là, tu es juste là. Quand ce vieillard l’a prise en photo alors qu’elle n’avait pas le moindre vêtement sur le corps, elle était juste là. Elle ne s’imaginait pas qu’elle pourrait avoir des ennuis puisqu’elle ne s’imaginait rien du tout. Elle était à milles lieux de comprendre ce qui lui arrivait. Il lui avait promis de l’argent, beaucoup de pognon. Alors elle se tenait debout, nue, elle avait froid, mais l’argent qu’il devait lui donner devait lui servir à se trouver un appartement convenable, à s’acheter de la nourriture… À se sortir de la rue quoi. Elle ne voulait plus s’acheter de drogue. Sauf que les choses ne fonctionnent rarement comme on l’espère. Allait-t-il la payer ? Il pouvait se la taper aussi. Le danger ne l’effrayait pas réellement.
« Mon … argent ? où il est ? »
– T’es pas aussi jolie que l’autre jour, ta prit quoi ?
« Va te faire foutre vieux connard ! »
Voilà qu’elle brisait tout dans la maison de ce vieux riche. Furieux, il l’agrippa et la frappa solidement à la figure. Il l’attrapa de nouveau et la tira jusqu’à la porte, faisant fit de ses gesticulations et les coups de furie qu’elle lui portait. Il la jeta dehors et lui balança quelques billets ainsi que ses vêtements. Sans rien ajouter, il ferma la porte, l’abandonnant là, le visage ensanglanté, les genoux douloureux. Il lui avait à peine tirée de quoi se nourrir. Lentement, elle s’habilla pour quitter la maison celui qui venait de l’humilier, de la battre et de l’envoyer au devant d’un peu de drogue pour oublier. La dernière fois qu’elle disait. C’était tous les jours la dernière fois.

- Hé rosie, tu m’attends ?!
« J’attends personne qui m’appelle comme ça, c’est Saddie, qu’est-ce que tu m’veux toi d’abord ? »
- Juste te tenir compagnie.
Lui, il avait prit de la drogue, il s’en était sortit. Quelqu’un l’avait aidé. C’était à son tour de sortir Saddie de cette merde. Sauf qu’elle s’était bien enfoncée. Bagarreuse, elle avait tous les jours un nouveau tocard, rarement sobre, elle allait au devant des emmerdes. Elle pouvait se prostituer pour un peu de fric, de quoi s’acheter une nouvelle dose, de quoi planer une journée de plus. Sauf qu’elle avait un rêve, il pouvait compter là-dessus.
– C’est quoi ton rêve ?
« Moi j’voudrais être chanteuse. Mais je vais terminer mes études, un jour…»
– Chante-moi un truc
« Non mais ça va pas la tête ! Je connais même pas ton nom ! » lança-t-elle en le frappant. Toutefois, elle avait enfin montré un sourire.
– Jules mon nom.

Il est toujours resté avec elle. Parfois elle se demandait qui c’était ce mec qui la suivait partout, elle se demandait pourquoi il faisait cela pour elle. Puis elle oubliait parce qu’elle se reprenait une nouvelle dose et qu’elle était juste là. Mais elle en prenait moins, il l’aidait, ne lui donnait pas d’argent mais il lui payait des trucs. Tomber amoureuse ? Elle ne savait pas c’était quoi. Mais avec Jules, elle souriait un peu plus à tous les jours et parfois, elle n’avait pas envie d’être juste là. Elle voulait être toute présente, comprendre et aimer. Il comprenait mieux que personne ce qu’elle pouvait vivre et il ne la jugeait pas. Il la fit sortir de la misère sans pourtant tout faire lui-même. Il avait seulement été là, une présence encourageant. Elle avait finalement chanté pour lui et il avait été foudroyé par son talent. Il lui trouva un piano d’occasion et ensembles ils firent démarrer une petite carrière. Rien de très resplendissant, elle sortait tout juste d’une vie de débauche et avait parfois de la difficulté à ne rien prendre. Chanter dans quelques bars, quelques clubs, histoire d’avoir assez d’argent pour se payer un endroit pour vivre et de la nourriture. Cette fois, elle avait juste assez de quoi vivre, pas assez pour la drogue. Voilà la vie qu’elle voulait mener. Et maintenant ? Ce que Jules a fait pour elle, elle veut le faire pour une autre personne. C’est son tour de sortir quelqu’un de la misère.

La fausse blonde n’a jamais connu ses parents. Elle a parfois l’impression d’être née et d’avoir été simplement oubliée. Elle a été mise en adoption et jamais adoptée. Peut-être parce qu’elle pleurait tout le temps. Qui veut d’une gamine qui hurle jour et nuit ? Elle avait finit par s’endurcir. Elle n’était pas comme toutes ses fillettes qui voulaient absolument des parents. Elle, elle n’en avait jamais voulu. Elle c’est toujours sentie très bien à l’orphelinat, on avait beau lui dire qu’elle avait besoin de parents, elle n’y croyait tout simplement pas. Puis elle a grandie, puis elle est partie. Ils avaient certainement raison puisqu’elle est sombrée dans la drogue. Peut-être qu’avec des parents tout aurait été différent. Elle avait toutefois de la difficulté à y croire. Et ensuite ? Après la drogue, après cette existence de miséreuse, elle n’en sort que plus forte. Elle entreprend de terminer ses études. Elle ne choisit rien d’autre que la psychologie. Et ensuite ? Voulait-t-elle réellement être l’un de ses psy, avec un petit bureau, à scruter les gens toute la journée. Elle se rendit compte qu’elle ne voulait pas mettre ses connaissances à ce profit là. Non, elle avait une autre ambition. Celle de démanteler le gouvernement, de faire avancer les choses et la seule méthode qu’elle voyait pour agir c’était d’intégrer Nation&Démocratie. Elle fit la rencontre d’un certain Arthur. À ses yeux ? Un être abject et sans cœur qui lui donnait un véritable travail de merde. Au moins, elle était là, elle pouvait entendre, elle pouvait voir. Toutefois, Saddie n’a rien du genre de femme qui se conforme. Si lui est toujours vêtu sobrement, elle, elle préfère opter pour des couleurs vives, des manches courtes histoire de bien montrer ses tatouages. L’emmerder quoi. Alors elle finit par faire les trucs les plus dégradants, comme, laver les toilettes, histoire qu’elle ne soit plus dans son chemin. Malgré toutes ses âneries, elle espère lui prouver sa valeur.


– Et la religion, dans tout ça ?

Pfff, question idiote ! Croyante, sans aucun doute. Cela surprend ? Un être assez marginal comme elle ? Elle croit aux cinq dieux. Elle croit également que les Draiochtans sont des êtres sans sagesses, désignés des dieux. Elle le croit toujours parce qu’elle ignore en être une elle-même. Elle a beau être intelligente, elle n’est pas infaillible. Saddie a besoin de la religion pour s’en sortir et pour avancer. Toutefois, si il y a une chose qu’elle ne croit pas c’est que leurs dirigeants actuels soient ceux désignés pour diriger les humains. Ça, elle ne le croit pas et c’est pour cela qu’elle veut changer les choses. Pourquoi faudrait-t-il vivre une vie misérable ? Ce ne sont certainement pas les dieux qui ont voulu cela.

Hors-Jeu


– Avatar choisi pour le personnage : Beatrice Martin
– Comment avez-vous connu le forum ? PRD
– Vous avez sans doute lu le règlement. Quel est le mot-code ?
Spoiler:
 




Dernière édition par Saddie-Rose Lawrence le Sam 14 Mai - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saddie-Rose Lawrence

Nation&Démocratie
Nation&Démocratie
avatar


Nombre de messages : 17
Points Compétences : 8


Identité
Métier: Chanteuse
Âge: 23 ans
ID :

MessageSujet: Re: Saddie-Rose Lawrence   Sam 14 Mai - 13:38

Mes Compétences


Mémoire - faculté de se souvenir de nombreux détails
Mentaliste - capacité à comprendre rapidement une situation ou un individu
Connaissances en Drogues
Ambidextre
Littérature
Chant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Saddie-Rose Lawrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Le labyrinthe de la Panthère Rose
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Children :: Avant-Propos :: Les Présentations des Personnages :: Présentations Validées-
Sauter vers: